fbpx

Émirats Arabes Unis

Économie

Informations pays

État fédéral regroupant 7 émirats mitoyens : Abou Dhabi, Ajman, Sharjah, Dubaï, Fujaïrah, Ras al-Khaïmah et Umm al-Qaïwain

Population (millions, 2019) (1) : 10,75
Capitale : Abou Dabi.
Devise : Dirham des EAU.
Décalage horaire avec la France : + 2 h en été, + 3 h en hiver.
Climat : Désertique.
Indicateurs économiques :
Taux de croissance du PIB réel (1) : 2020 : -6,6 % (estim.) ; 2019 : 1,68 %
Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2019) (2) : 70 240

Source : (1) FMI (2) Banque mondiale.

Commerce extérieur

Échanges de marchandises (2019, Md USD, évolution sur 2018) (3) :
Export : 315,916 (-1,59 %)
Import : 267,937 (+2,45 %)

Cinq premiers fournisseurs 2018 (3) (avec part de marché) :
1 – Union européenne 16 %
2 – Chine 15 %
3 – Inde 9,4 %
4 – États-Unis 8,5 %
5 – Japon 5,6 %
(Exportations françaises 2019 : 3,278 EUR, +3,6 %)

Sources : (1) FMI. (2) Banque mondiale. (3) OMC et IHS Markit Global Trade Atlas pour les exportations françaises. (4) Transparency international.

Risques et paiements

Appréciation du credit manager Moci

Risque pays : bon mais à surveiller
Risque client : moyen

Notes de risque pays

OCDE : 2/7 (octobre 2020)
Euler Hermes : BB2, risque de court terme moyen (novembre 2020)
Coface : pays A4 ; environnement des affaires A2 (novembre 2020)
Credendo : court terme : 2/7 ; commercial : C ; risque de transfert : 3/7 (novembre 2020).

Environnement des affaires :
classement « Doing Business 2020 » (2) : 16/190 (France : 32e)
Indice de perception de la corruption (4) : 21/180

Sources : (1) FMI. (2) Banque mondiale. (3) OMC et IHS Markit Global Trade Atlas pour les exportations françaises. (4) Transparency international.

Obtenir des renseignements de notoriété sur l’acheteur

Ne pas s’attendre à de l’information de très grande qualité, compte tenu de la rareté des informations disponibles et de leur manque de fiabilité. Recourir aux réseaux d’affaires français et européens sur place.

Principales sources d’information :
Cedar Rose Int. Services Ltd
Société de l’Arab Business Information, basée à Chypre et spécialisée sur le Maghreb, le Proche et le Moyen-Orient.
www.cedar-rose.com (payant)

Deux autres sites peuvent être utiles, pour suivre les actualités « business » dans la région :
https://www.zawya.com/mena/en/companies et www.meed.com

Et pour information, une société de renseignements chypriote a ouvert un bureau à Dubai :
Infocredit group
Middle East Commercial Services (ICG MECOS)
104, Jumeirah Bay Tower X3,
JLT-PH2-X3A, Jumeirah Lakes Towers,
Dubai, U.A.E.
Tél. : +971 4 3338188
Fax : +971 4 2665628
E-mail: uae@infocreditgroup.com
http://www.infocreditgroup.com/

Moyens de paiement

Monnaie locale
L’unité de compte est le dirham émirien (AED) divisé en 100 fils. Convertible. Pas de restriction aux transferts de devises.

Taux de change au 19 novembre 2020 :
1 EUR = 4,35778 AED
1 AED = 0,22937 EUR
1 USD = 3,67257 AED
1 AED = 0,27220 USD

Meilleures monnaies de facturation des échanges
Le dollar américain (USD), majoritairement, et l’euro (EUR).

Conseillés
Selon montant, virement bancaire garanti par une lettre de crédit standby, de plus en plus utilisée aux Émirats, ou crédit documentaire éventuellement confirmé selon le montant.

Attention! Aux Émirats Arabes Unis, les crédits documentaires comportent souvent des clauses non documentaires contraignantes et des incohérences dans les documents requis.

Déconseillés
Tous les autres : chèque, billet à ordre, lettre de change, remise documentaire.

Conditions de paiement

Délais de paiement habituels
Localement la situation se dégrade. Il y a quelques années, le délai moyen était de 30 jours, mais sous la pression des importateurs, on est désormais plus proche des 60 jours. Sur le marché domestique, Atradius, dans son Baromètre des pratiques de paiement publié en juin 2020, indique un délai moyen accordé de 37 jours.

Cette situation devrait s’améliorer dans le secteur public car une circulaire du 26 mars 2019 donne instruction à ce secteur de régler désormais les factures à 30 jours date de leur réception. Cette mesure est également applicable pour les paiements aux sous-traitants. Il va falloir attendre pour constater si ces instructions sont respectées. Au niveau mondial, environ 30 % des paiements se font, soit d’avance, soit à vue.

Risques de retards de paiement
Certaines données ci-après sont issues d’informations recueillies avant la pandémie de Covid-19. Suite à celle-ci, on a constaté dans la quasi-totalité des pays de nombreux retards de paiement, 15 à 30 jours au minimum  selon les premières estimations.

Jusqu’à une époque récente, les retards de paiement étaient peu fréquents et généralement motivés par le non-respect des clauses contractuelles liant client et fournisseur. Compte tenu de la crise financière actuelle, la tendance est à la dégradation du comportement payeur de certaines entreprises. On constate ainsi des retards pouvant aller jusqu’à plusieurs mois et on a même enregistré des retards de plus d’un an dans des contrats publics non sécurisés. Pour information, dans son « Doing Business in the United Arab Emirates : 2019 Country Commercial Guide for U.S. Companies », l’US commercial service, mentionne toujours des retards de plusieurs mois subis par des exportateurs américains.

Euler Hermes, sur 2018, communiquait un délai moyen réel de 62 jours. Cet indicateur est relativement proche de la plus récente étude disponible, le Baromètre des pratiques de paiement d’Atradius, publié en juin 2020. Cette étude confirme une nette dégradation, avec un délai moyen de retard de 20 jours, portant ainsi à 57 jours le délai réel de paiement. 36 % seulement des factures sont réglées à l’échéance prévue.

Cribis Dun and Bradstreet, dans l’étude Payment study 2020, couvrant l’année 2019, mentionne que 55,1 % des entreprises respectent les échéances négociées. Et 1,9 % règlent avec plus de 90 jours de retard.

Dans certains secteurs, en particulier le BTP et l’industrie, les délais réels peuvent aller jusqu’à plusieurs mois.

Acomptes à la commande
Demander des acomptes est possible : entre 10 % et 30 % du montant total de la commande, contre une garantie de restitution d’acompte au profit du client, bien évidemment.

Garanties bancaires locales

Obtenir des garanties auprès des banques est possible. Le délai d’obtention se situe entre 1 et 7 jours, en moyenne.

Exemple de coûts par type de garantie :

  • lettre de garantie : 1 % par an + frais bancaires ;
  • réassurance contre-garantie : 50 USD par période de 3 mois + frais bancaires.

Tribunal compétent en cas de litige et droit applicable

  • En principe, les clauses attributives de compétence désignant une juridiction ou loi étrangère ne sont pas reconnues dans les Émirats Arabes Unis si les tribunaux des EAU considèrent qu’il s’agit de leur propre juridiction.
  • L’exécution, aux EAU, d’une décision étrangère nécessite l’obtention d’un ordre d’exécution d’un tribunal des EAU.

Pour information, notons également la très mauvaise note attribuée à ce pays dans une récente étude d’Euler Hermes, à la complexité du recouvrement : 80 sur 100 (100 étant la plus mauvaise).

Classement Banque mondiale, règlement insolvabilité, 2020 : 80/190

Le conseil du credit manager

Le système bancaire émirati a maintenant quasiment digéré les effets de la crise de fin 2009. Pour rappel, l’un des Émirats les plus importants, Dubaï, s’était retrouvé avec une dette publique de plus de 100 milliards de dollars. Au bord de la faillite, suite à l’éclatement d’une énorme bulle immobilière, il avait été renfloué par Abou Dhabi. Comme nous l’avions écrit dans une précédente édition de cet Atlas, contrairement à ce que l’on a pu lire sous la plume de certains économistes, qui voulaient avant tout rassurer les milieux des investisseurs, la crise a été dure et longue, très longue, en dépit de l’aide que les émirats voisins ont apportée à Dubaï.

Début 2020, les entreprises locales ne bénéficient toujours pas du regain de santé des banques et continuent de manquer de soutien, que ce soit pour les opérations domestiques ou internationales. Conséquences : des délais de paiement très longs sur le marché national et une hausse des retards de paiement à l’international, surtout sur les gros contrats. La révision de la loi sur les faillites, dont le projet était prêt depuis fin novembre 2011, est finalement entrée en vigueur fin décembre 2016. La nouvelle loi inclut une procédure de sauvegarde calquée sur le modèle américain.

Pour information, tout comme en France, sauf clause spécifique, le transfert de propriété est réalisé à la conclusion de la vente, et non à la livraison, comme aux États-Unis ou en Allemagne (article 511 du code civil des EAU).

Soigner particulièrement la rédaction des contrats, vérifier scrupuleusement les clauses des crédits documentaires et rester vigilant dans le suivi des échéances. Ne pas hésiter à demander des lettres de crédit standby. Aux Émirats, ces dernières sont aussi acceptées en remplacement des garanties de marché classiques.

Mobilité

Chiffres clés

Population (2019) : 10,75 millions, dont population urbaine : 86 %.
Langues : l’arabe et l’anglais pour les affaires. Le perse, l’hindi et l’urdu sont également parlés.
Religions : musulmans (religion officielle) : 76 % (dont 85 % sunnites, 15 % chiites) ; chrétiens : 9 % (34 églises) ; 15 % autres (surtout des hindous).
Nombre de Français immatriculés (2018) : 23 054.
Nombre d’entreprises françaises implantées : 600.
Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2019) : 70 240
Taux de croissance du PIB (2018) : + 2,2 %.
Émissions CO2 (tonnes/hab., 2017) : 21,6 t.
Indicateur global de sécurité (GPI, 163 pays, 2018) : 45e, niveau « élevé ».

Sources : MEAE, Banque mondiale, Commission européenne (base de données EDGAR), FMI, Institute for Economics & Peace pour le GPI et Le Moci.

S’y rendre

Formalités
Les ressortissants français sont dispensés de visa. Depuis la signature, le 6 mai 2015, de l’accord d’exemption de visa dans l’espace Schengen pour les ressortissants émiriens, et par mesure de réciprocité, un tampon apposé sur le passeport à l’arrivée aux aéroports de Dubaï et d’Abou Dabi autorise un séjour de 90 jours maximum, en une ou plusieurs fois, sur une période de 180 jours à compter de la date du tampon. Il convient de disposer d’un passeport d’une validité minimale de 6 mois à la date d’entrée sur le territoire émirien, sous peine de refoulement.

Cette exemption de visa s’applique à toutes les catégories de personnes, pour quelque motif de voyage que ce soit, y compris les voyages d’affaires. En revanche, il est rappelé que les ressortissants français qui se rendent aux Émirats arabes unis pour y travailler doivent être en possession d’un visa de travail et d’un permis de travail délivrés par les autorités émiriennes.

Les Français désireux de s’installer aux Émirats arrivent donc sans visa et disposent ensuite d’un délai de 30 jours pour effectuer, via leur employeur, les formalités d’obtention du visa de résidence.

Bon à savoir : les autorités émiriennes conservent toute latitude pour accepter ou refuser l’entrée de ressortissants étrangers sur leur territoire. Il arrive que des ressortissants français soient ainsi refoulés à leur arrivée aux Émirats arabes unis (notamment à Dubaï) par la police aux frontières et contraints de retourner vers leur lieu de départ, sans compensation des frais engagés (voyage, hôtel, etc.).

Bien qu’aucune motivation ne soit formellement donnée aux voyageurs concernés, ces décisions, qui ne sont pas susceptibles de recours, s’inscrivent dans le cadre des mesures préventives prises par les autorités locales en matière sécuritaire, dans le contexte de la lutte contre le terrorisme.

Y travailler

Le marché du travail
Le marché de l’emploi se caractérise par la forte proportion de main-d’oeuvre immigrée (plus de 90 % de la population qui travaille). Si le gros de la main-d’oeuvre immigrée vient d’Asie et occupe des emplois peu qualifiés (construction notamment), la prospérité attire également les talents venus des pays industrialisés (Royaume-Uni, États-Unis, etc.) pour les emplois qualifiés.

Les secteurs porteurs sont : le gaz et le pétrole, la banque, l’ingénierie, le BTP, le commerce de détail et l’informatique.

Il existe différents moyens de trouver un emploi aux Émirats Arabes Unis. Si internet est une véritable mine de ressources, les journaux locaux en ligne tels que « Gulf News », « Khaleej Times » et « Emarat Al Youm », comportent également d’annonces d’emploi. Vous pouvez aussi avoir recours aux sites gouvernementaux, ou encore, aux agences de recrutement basées aux Émirats Arabes Unis.

Pour être autorisé à travailler aux Émirats Arabes Unis, vous devez être en possession d’un visa et d’un permis de travail. Vous devez également disposer d’une offre d’emploi au préalable pour être en mesure de demander un permis de travail. Il est tout à fait possible de débuter votre recherche d’emploi depuis l’étranger. Une fois que vous aurez décroché un poste, votre employeur sera tenu de parrainer votre demande de visa et se charger des frais imposés en fonction du type de contrat de travail.

Source : Expat.com

Le cadre légal du travail
Le contrat de travail est encadré par la loi et accessoirement par la négociation individuelle.

Salaire minimum légal : il n’existe pas de grille des salaires avec minimum garanti. Les salaires sont fixés librement par les employeurs.

Durée de travail : 8 heures par jour, 9 heures pour les employés du secteur de l’hôtellerie et de la restauration.

Durée de la période d’essai/du préavis : 6 mois maximum de période d’essai, 3 mois maximum de préavis.

Rémunération avantages et impôts : salaire de base + logement + transport. Assurance-maladie, un billet d’avion par an pour retour au pays.

Jours chômés hebdomadaires : jeudi et vendredi.

Horaires de travail
Administrations : du samedi au mercredi de 8 h – 14 h.
Entreprises : 8 h – 13 h – 16 h 30 -19 h 30. Fermées le jeudi après-midi et le vendredi.
Banques : du samedi au mercredi : 9 h- 16 h 30.

Sources : MEAE et Business France.

Meilleurs sites d’emploi
www.dubaijobs.net
https://jobs.abudhabi.ae/en/#sthash.rhQHqnl6.dpbs
www.manpowergroup.ae/en/home
www.nadia-me.com
www.bacme.com

Vie pratique

Coût de la vie
Monnaie : dirham des EAU (AED).
Taux de change :
– Fixe avec le dollar : 1 USD = 3,67 AED
– 1 EUR = 4,15 AED (12-04-2019).
Indice Big Mac : 3,8 USD.

Se loger : pour un trois pièces à Dubai entre 1 400 et 4 000 euros (Abou Dhabi : 1 700-3 600) ; pour un studio, entre 700 et 1 900 euros (Abou Dhabi : 1 000-1 700 euros).

Indice Mercer du coût de la vie (logement compris, 209 villes) : Dubaï (26e) et Abu Dhabi (40e).

Sources : Mercer, Numbeo.com, The Economist et XE currency converter.

Informations utiles
Décalage horaire avec la France : + 2 h  en été; + 3 h en hiver.
Nature du réseau électrique
220 volts, prise britannique à 3 broches.

Télécommunications
Indicatif : + 971.
Qualité du réseau mobile : bonne.
Qualité du réseau Internet : bonne.

Principaux jours fériés 2019
11 août : fête du sacrifice
9 novembre : anniversaire du Prophète.
2 décembre : fête nationale.

Distances de ville à ville
Abou Dabi – Ras el Khaïmah : environ 250 km.
Abou Dhabi-Dubaï : environ 130 km.

Déplacements de ville à ville
Le réseau routier est performant.

Contacts

Les acteurs publics

Business France
Localisation : Embassy of France in the UAE
Al Habtoor Business Tower, 24th Floor,
Dubaï Marina
Po Box 3314 – Dubai
Tél. : +971 (0)4 408 49 50
https://www.businessfrance.fr
Douane
L’attaché douanier près l’ambassade de
France aux Émirats arabes unis
Zone de compétence : Émirats arabes
unis, Égypte.
Tél. : 00 971 43 12 84 00
dubai.dgddi@douane.finances.gouv.fr
https://www.douane.gouv.fr/fiche/lannuaire-des-attaches-douaniersletranger
Service économique régional de la DG Trésor
SER d’Abu Dhabi
Pays de la zone de compétence :
Émirats arabes unis, Arabie saoudite,
Bahreïn, Koweït, Qatar, Oman, Yémen.
Tél. : +971 2 813 1080
https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/AE

Les acteurs privés

Altios
Localisation : Dubaï
Jumeirah Bay Tower X2,
Office 308-33,
Jumeirah Lake Towers
126732 Dubai
Tél. : +971 4 427 3611
f.paquay@altios.com
https://altios.com
Export Pulse
TTE Gulf Management Consultancy
Business Bay,
Citadel Tower
Office 3801, Al Abraj Street
Dubai
https://www.exportpulse.com
French Business Council
Dubai & Northern Emirates
Localisation : Dubaï
P.O. Box 25775
Dubai
Tél. : +971 4 312 67 00
fbc@fbcdubai.com
http://www.fbcdubai.com
French Business Group
Abu Dhabi
Localisation : Abou Dhabi
Mina Road, Salam Street
Office Floor – Suite 05
Abou Dhabi
Tél. : +971 (0)2 674 1137
info@fbgabudhabi.com
https://www.fbgabudhabi.com
Salveo
Localisation : Dubaï
HDS Tower, Office 609 Cluster F,
Jumeirah Lake Towers
P.O. Box 414078,
Dubai
Tél. : +971 (0) 4 875 84 00
h.boulanouar@salveo.fr
eau@salveo.international
https://salveo.international

Logistique & Douane

Dans le classement « Doing Business 2020 » de la Banque mondiale, les Émirats Arabes Unis sont classés au 92e rang mondial (+6 places par rapport à 2019) pour la performance du commerce transfrontalier. Sont mesurés dans cette rubrique les délais et les coûts (hors droits de douane) associés à trois catégories de procédures : respect des exigences en matière de documentation, respect des procédures de commerce transfrontalier et transport intérieur. Les délais sont fournis en nombre d’heures et les coûts en dollars US. Le transport intérieur n’est toutefois pas intégré dans la note finale.

• À l’export : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 27 h. ; coût 462 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (5 h. ; 140 USD).

• À l’import : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 54 h. ; coût 553 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (12 h. ; 283 USD).

Actualités : Émirats Arabes Unis

Affinez votre analyse

Risques et paiements :
Accéder aux scores et avis d’expert
.

Bienvenue !

Connectez-vous

Créer un compte

Merci de compléter le formulaire

Réinitialisez votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.