fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

27 octobre 2011

Cap sur l’innovation

Maroc, cap sur l’innovation Le Maroc a pris la vague du printemps arabe avec souplesse. Le signe d’un pays qui ne craint pas d’innover pour conduire son développement, tant au plan politique que sociétal et économique. En l’occurrence, l’innovation est un pilier de son ambitieuse stratégie d’industrialisation. Nous en donnons les clés et les opportunités dans ce guide business, avec analyses, témoignages et conseils d’experts. A l’approche des élections législatives du 25 novembre, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) entend se faire entendre. Deux ans après avoir été porté à la tête de l’organisation patronale, Mohamed Horani affiche sa détermination tout en profitant du vent de démocratisation qui souffle sur le royaume. « Nous allons susciter un débat national et entendre tous les partis et alliances politiques qui le souhaitent », assure le président de la CGEM. « Nous nous adressons autant à l’actuel qu’au futur gouvernement. Et nous souhaitons des modifications à la loi de finances 2012 », souligne-t-il. Car si le patronat soutient la modernisation du royaume initiée par le monarque chérifien depuis dix ans, il entend aussi peser de tout son poids dans l’économie, notamment en faveur des PME,...

Il vous reste 92% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 4 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres