fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

22 décembre 2016

Dossier Cameroun 2016 : de grands travaux pour booster l’économie

S’appuyant sur la résilience dont il a fait preuve ces trois dernières années, le Cameroun se projette déjà sur les trois prochaines. Malgré les réserves du FMI, il est décidé à entamer de grands investissements dits de deuxième génération.   Le Cameroun se trouve à la croisée des chemins en matière de politique économique. Le gouvernement se prépare à proposer un programme économique triennal (2017-2019) qui s’appuie sur la poursuite des investissements massifs dans les infrastructures. Seulement, le Fonds monétaire international (FMI) est réservé au regard du contexte économique en berne en Afrique subsaharienne et particulièrement en Afrique centrale, où la croissance ne devrait pas atteindre les 2 % en 2016, selon la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC). Cette question a fait l’objet d’une discussion entre l’émissaire de l’institution de Bretton Woods et le ministre camerounais de l’Économie. La détermination de Louis Paul Motaze, qui est celle de l’ensemble du gouvernement, repose sur les risques de tassement économique encourus par le pays dans l’hypothèse d’un arrêt des grands projets. Mario de Zamaroczy, du FMI, invoque l’endettement du Cameroun. Actuellement à 27 % du PIB, selon les calculs de la...

Il vous reste 83% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 6 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres