fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • LE SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X
X

Transports & logistique

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
16 janvier 2019

Transports / Maritime : le trafic 2018 de Marseille-Fos est stable, les chantiers d’infrastructures se poursuivent

GPMM© GPMM

En 2018, le port de Marseille-Fos a enregistré une légère hausse (+ 1 %) de son trafic global –marchandises (pétrole, gaz et produits chimiques ; minerais et céréales ; conteneurs…) et passagers (lignes régulières et croisières) – lequel s’est établi à 81 millions de tonnes (Mt) demeurant stable par rapport à 2017 (80,6 Mt en 2017). Une performance certes peu spectaculaire, mais le port méditerranéen conserve son rang de « premier port français » en termes de trafics traités toutes filières confondues sur ses deux bassins Est (à Marseille) et Ouest (sur la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer).

Un point mis en avant le 11 janvier à Marseille par Jean-Marc Forneri et Christine Cabau Woehrel, respectivement président du conseil de surveillance et présidente du directoire du port de Marseille-Fos, lors de la traditionnelle conférence de presse annuelle sur le bilan du port.

Le trafic de conteneurs progresse toujours

Après six années de hausse consécutive, la croissance de l’activité conteneur s’est poursuivie en 2018 avec une progression de 2 % du trafic de marchandises conteneurisées à 13 Mt traitées pour 1,4 million d’équivalents vingt pieds (EVP). Une évolution marquée par un net ralentissement après la forte hausse (+10 % pour près de 1,4 M EVP) enregistrée en 2017.

Mais l'activité conteneur sera sans doute soutenue cette année par l’ouverture simultanée, l'été 2018, de deux nouvelles lignes opérées par le numéro un mondial du transport maritime par conteneurs Maersk Line reliant le port méditerranéen au Canada et au Moyen-Orient. Depuis juillet dernier, l’armateur danois propose un nouveau service direct entre Marseille-Fos et le Canada, une ligne maritime stratégique pour profiter de l'accroissement attendu des échanges dans le cadre de l'accord commercial entre l'UE et le Canada (CETA). Quant au nouveau service qui offre des escales directes depuis Fos vers les principaux marchés du Moyen-Orient, l’armateur danois ambitionne de répondre au développement des échanges entre la France et les pays du Golfe.

De manière globale, le trafic de marchandises diverses (conteneurs, remorques, véhicules neufs, conventionnel) a atteint 20,2 Mt, en léger recul (-1 %) par rapport à 2017.

Hausse du trafic de vracs solides mais léger repli des vracs liquides

Outre les marchandises conteneurisées, en tant que port généraliste, Marseille-Fos traite tout type de marchandise : hydrocarbures et vracs liquides (pétrole, gaz et produits chimiques) et vracs solides (minerais et céréales).
Le trafic des vracs solides a enregistré une croissance de 12 % à 15,2 Mt soutenu en particulier par l’activité sidérurgique (+1 % à 9,4 Mt) et le trafic des vracs agroalimentaires qui a augmenté de 20 % à 430 000 tonnes traitées en 2018. Quant aux trafics des autres vracs secs (laitiers, ciments…), ils ont effectué un bond de 37 % à 5,4 Mt au cours du premier semestre 2018, grâce aux exportations de granulats du terminal de vracs solides de Fos et à la diversification des trafics.

La filière des vracs liquides a accusé pour sa part un léger recul (-2 % à 45,5 Mt). Le trafic de pétrole brut est demeuré stable (-1 % à 22,5 Mt) tandis que le trafic de gaz naturel liquéfié (GNL) a augmenté de 9 % pour s'établir à 5,6 Mt.

Logistique : 2018, « une année très dynamique »

L’année 2018 s’est avérée « une année très dynamique sur le plan des implantations industrielles et logistiques », s’est réjoui le premier port français dans un communiqué. Sur les bassins Ouest, l'exercice a été marqué par la mise en service du premier bâtiment de 45 000 m² du parc IDEC Life situé à Fos-sur-Mer ou encore par l’extension des surfaces dédiées aux voitures. Sur les bassins Est, une convention a été signée avec la compagnie privée de navigation maritime Corsica Linea pour une extension des surfaces pour le fret.

Marseille-Fos a également investi l'an dernier 60 millions d’euros au titre du Projet stratégique 2014-2018 consacré au développement de ses activités à fort potentiel de croissance : le conteneur et leur desserte sur les deux bassins, la croisière et la réparation navale, l'activité roulier (transport de véhicules) et la transition énergétique (implantations, GNL, vracs solides).

Jean-Marc Forneri et Christine Cabau Woehrel ont par ailleurs dévoilé lors de la conférence de presse le nom du lauréat de l’appel à projets « Osez le J1 » visant à donner un nouvel élan à la halle portuaire J1, bâtiment de près de 25 500 m² situé dans le quartier de la Joliette au nord du Vieux-Port. Il s'agit du groupement constitué d'ADIM Immobilier Provence, Vinci Construction France, associé à la Caisse des dépôts avec l'agence d'architecture parisienne Reichen & Robert a été désigné lauréat avec son projet intitulé « La passerelle ».

Concernant les perspectives 2019, plusieurs chantiers sont en préparation dont le Projet stratégique 2019-2023 –celui-ci « sera résolument tourné vers le développement et l’excellence environnementale », précise encore le communiqué–, la poursuite des travaux de jonction des deux terminaux à conteneurs situés à Fos (date de livraison prévue en avril 2020)… et le début du projet La passerelle.

Venice Affre

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >