Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

RéglementationsTransports & logistique
N’y tenant plus, un logisticien français a pris le micro le 8 avril, devant un parterre de diplomates, chefs d’entreprises et représentants des grands acteurs institutionnels du commerce extérieur français, pour rappeler que la bataille de l’exportation se joue aussi en France et non pas seulement à l’étranger. En France où, selon lui, « une révolution culturelle » est nécessaire dans les approches des exportateurs.
Et Joël Glusman, président du groupe Crystal, d’expliquer que les exportateurs français « ne vendent pas leurs produits, on vient le leur acheter » car ils renâclent à prendre en charge la livraison et ses complications, au contraire, par exemple, des Allemands qui, eux, assureraient la livraison « dans un souci de qualité de service au client ». « Je fais 60 % de mon chiffre d’affaires à l’export mais mes clients sont principalement des importateurs étrangers, brésiliens ou turcs, qui viennent chercher des produits français alors que les exportateurs allemands prennent en charge à 100 % la livraison ».

C’était lors de la deuxième édition des rencontres Quai d’Orsay-Entreprises, une après-midi de conférences et de débats organisée par le ministère des Affaires étrangères et du développement international (MAEDI).Elle était destinée à présenter aux entreprises les différentes facettes de la diplomatie économique que le ministre Laurent Fabius met en œuvre depuis 2012 et qu’il compte accentuer depuis qu’il a obtenu la compétence sur le Commerce extérieur dans le cadre du remaniement ministériel du 2 avril.Rappelons-le, ces règles régissent le partage des coûts, des risques et les responsabilités incombant aux différents acteurs d’une opération de vente à l’international, le vendeur et l’acheteur. L’enjeu est considérable.D’abord parce que le choix d’un Incoterm détermine la réussite d’une entreprise à l’international, la conquête d’un client, mais aussi sa marge bénéficiaire. Ensuite parce que les Incoterms, bien utilisés, permettent aux entreprises d’optimiser leur dispositif logistique. Bref, d’être plus compétitives !Pour cette troisième réédition 2014, nous avons choisi de conserver l’esprit du départ : un guide pratique destiné aux utilisateurs, que sont les directeurs logistiques, directeurs exports, cadres opérationnels des entreprises de prestation logistique et de commission de transport.

Pour eux, l’auteur, Michel Abgrall-Lévy, qui a révisé certaines parties, décrypte le texte de la CCI et en tire les conséquences concrètes, Incoterm par Incoterm, sur les contrats et l’organisation du transport de la marchandise. Sa présentation avec dessins et tableaux veut offrir une compréhension immédiate, pour une prise de décision plus rapide. Le guide permet aussi de mesurer les coûts et donc de choisir le dispositif logistique et douanier le plus profitable.

Christine Gilguy

La réédition du Hors-Série "Les Incoterms 2010 Guide pratique pour les entreprises" publié par Le Moci le 2 mai est disponible dans notre librairie en ligne ICI


Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >