Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© Airbus
Pays & marchés

Pas d’apaisement en vue dans les relations commerciales transatlantiques. Le 8 avril, les États-Unis ont à nouveau menacé d’imposer des hausses de droit de douane sur une série de produits européens. Motif invoqué ? Les subventions accordées à Airbus qui « pénalisent » les États-Unis à hauteur « de 11 milliards de dollars chaque année », selon un communiqué du Représentant américain au Commerce (USTR). Évidemment, l’UE rejette en bloc ces allégations, rappelle sa dernière victoire devant l’OMC sur ce dossier, et menace les États-Unis de mesures de rétorsion, dans le cadre des règles de l’OMC… Un nouveau point s’impose.

« L’OMC a conclu plusieurs fois que les aides de l’Union européenne avaient causé des torts aux États-Unis », souligne Robert Lightizer dans son communiqué. En conflit depuis 2004, Washington et Bruxelles s’accusent en fait mutuellement d’aides publiques illégales au bénéfice de leurs constructeurs d’avions respectifs, Boeing et Airbus. Engagées devant l’Organe de règlements des différends (ORD) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), les poursuites ont déjà donné lieu à des milliers de pages de conclusions sans mettre un terme à cette guerre commerciale qui dure depuis plus de 14 ans...

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 323
diffusée le 11 avril 2019 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >