fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Les paiements sur le site sont indisponibles suite à une maintenance.
Nous revenons très vite !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Pays & marchés

Une nouvelle plutôt positive dans un climat plombé par le protectionnisme agressif de Donald Trump. C’est depuis Canberra que Cecilia Malmström, la commissaire au Commerce et son homologue australien, Steven Ciobo, ont donné le coup d’envoi officiel, lundi 18 juin dernier, aux pourparlers de libre-échange entre l’Union européenne (UE) et l’Australie. « Il y aura des moments difficiles », a prédit la libérale suédoise, « mais nous trouverons le moyen de parvenir au bout de ces négociations », a-t-elle ajouté devant la presse. Et rien de tel pour cimenter un nouveau partenariat que la désignation d’un objectif et d’un ennemi communs : « Nous avons toujours défendu le commerce international et nous continuerons à la faire », même si le climat actuel « menace la croissance mondiale », a déploré la commissaire européenne, se félicitant néanmoins du lancement de ces discussions, susceptibles, à terme, de « contrebalancer le protectionnisme de Donald Trump ».

Après ce vibrant plaidoyer en faveur du libre-échange et du respect de ses règles, les deux négociateurs en chef ont toutefois reconnu les difficultés auxquelles leurs équipes respectives ne tarderaient pas à faire face...

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 288
diffusée le 21 juin 2018 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >