fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© J3G
Entreprises & secteurs

Céline Bezet, responsable marché PME-PMI du groupe Accor, a remis, le 28 novembre, à Florence Menard (à gauche sur la photo), directrice export de Pellenc, le prix Performance Grand Export du Moci.

Extrait du portrait de l'entreprise Pellenc paru dans Le Moci*:

 

« On a pris le parti d’être présent dans les principaux pays du monde où il y a de la viticulture et de l’oléiculture », confie Jean-Pierre Pettavino, directeur général du groupe Pellenc, une ETI du Vaucluse spécialisée dans la fabrication de machines et de matériels pour la viticulture, l’oléiculture et l’arboriculture (entretien des espaces verts).

C’est donc en Afrique du Sud, neuvième producteur mondial de vin, que l’entreprise a ouvert en mai 2014 une filiale commerciale pour se rapprocher de ses clients. « L’Afrique du Sud est un grand pays pour la viticulture », précise Jean-Pierre Pettavino. Implantée au cœur de la première région viti-vinicole sud-africaine, à Paarl, la nouvelle filiale renforce la position de l’entreprise sur un marché où la mécanisation se développe. « Le cœur de métier de Pellenc ça a toujours été la viticulture », indique Jean-Pierre Pettavino.

Les machines et outils conçus par cette entreprise d’origine familiale qui porte le nom de son fondateur, encore aux manettes, permettent ainsi de faciliter et de rendre moins pénible certains travails manuels de la vigne comme la pré-taille. « On a mécanisé toutes les fonctionnalités dans un souci de rendre plus confortable le travail et de gagner en productivité », renseigne le dirigeant.

Pellenc s’adapte aux besoins des viticulteurs du monde entier en créant des machines et des outils capables de travailler tous les types de vigne. En amont du lancement d’une nouvelle machine, l’industriel s’assure qu’elle puisse être vendue partout dans le monde. « Le sécateur électrique est notre fer de lance à l’export », signale Jean-Pierre Pettavino. Plus de 300 000 viticulteurs dans le monde taillent leur vigne avec cet outil.

Mais c’est également avec ses machines à vendanger que l’entreprise a su se faire connaître auprès des viticulteurs des cinq continents. « Deux machines à vendanger sur trois sont vendues en dehors de l’Hexagone », informe ainsi le dirigeant. Créée en 1973 par Roger Pellenc, actuel P-dg, l’entreprise réalise 70 % de son chiffre d’affaires consolidé (133 millions d’euros en 2013) à l’international dans une cinquantaine de pays via un réseau constitué d’importateurs, de filiales et de distributeurs.

Si son CA France a reculé, son CA consolidé a même progressé de 9,1 %. Pellenc a démarré son activité à l’export au début des années quatre-vingt-dix avec l’ouverture d’une filiale en Australie. Depuis, l’entreprise s’est fortement développée en surfant sur l’essor mondial de la viticulture et compte à son actif environ 1 200 employés et 15 filiales, dont quatre dotées d’unités de production locale.

Cette année, l’entreprise a exporté pour la première fois des machines à vendanger en Chine, où la production locale de vin ne cesse d’augmenter. « La Chine sera un grand marché à l’avenir », estime Jean-Pierre Pettavino qui rappelle « l’intérêt grandissant des Chinois pour le vin ». Également dans sa ligne de mire, l’Amérique latine, en particulier le Chili, l’Argentine et le Brésil, des marchés où les vendanges se font désormais mécaniquement.

Venice Affre

 *Le Moci n° 1975, paru le 13 novembre - Spécial Palmarès des 1 000 PME & ETI leaders à l'international

• Rang au classement : 534e
• CA 2013 : 84,16 millions d’euros
• CAI 2013 : 52,58 millions d’euros
• Variation du CAI 2013/2012 : - 2,34 %
• Part de l’international dans le CA : 62,48 %

 

Autre nominé pour ce trophée 
• Ensival Moret
• Tex-Nord

Critères de sélection 
Sociétés françaises indépendantes, présentes au classement général, affichant parmi les meilleurs taux de croissance du CAI et enregistrant des développements notables dans les pays hors de la zone Europe de l’Ouest.

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >