Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© Ch. Gilguy
Entreprises & secteursPays & marchés

Ce n’est pas une pandémie, fut elle mondiale, qui va couper l’appétit de partenariat et de coopération des fintech françaises et singapouriennes : pour sa deuxième participation en force au Singapore Switch, le FinTech Festival de la Cité État de Singapour (7-11 décembre), l’un des plus importants rendez-vous du secteur des technologies financières en Asie, la France a mis les bouchées double pour séduire l’écosystème Fintech singapourien et asiatique et se démarquer alors que l’événement avait basculé sur un format 100 % digital.

Pavillon Choose France et émission en directe

Un pavillon France virtuel a été organisé par Business France sur la plateforme de l’événement, sous la marque « Choose France – La French Tech », avec un calendrier d’événements concocté par la French tech de Singapour sur des thèmes comme l’intelligence artificielle, la data, la finance verte, ou encore la musique et la participation de startups françaises.  La communauté French Tech de Singapour  est florissante : elle compte près de 1000 sociétés et 300 entrepreneurs.

Et le 8 décembre, au lendemain de l’ouverture, une conférence physique retransmise en direct sur la plateforme Switch a été organisée depuis le Palais Brongniart avec les principaux représentants de l’écosystème français de la FinTech, également représentés sur le pavillon Choose France : Cédric O, le secrétaire d’Etat en charge de la Transition numérique et des communications électroniques, François Villeroy de Galhau, directeur de la Banque de France,  Arnaud Caudoux, directeur général adjoint de Bpifrance, Arnaud de Bresson, directeur général de Paris Europlace, Kat Borlongan, directrice de la Mission French Tech.

Et pour clore la matinée, des dirigeants de startup présentes sur le pavillon Choose France et parmi les plus prometteuses (toutes dans la sélection de Bpifrance La French Tech 120), en expansion rapide à l’international, ont « pitché » tour à tour :  Ledger (blockchain), Fortia (gestion de la conformité grâce à l’IA), Younited Credit (plateforme de prêts), Saggie (plateforme de traitement de la data) (notre photo).

Retransmise en direct sur la plateforme de Switch, l’émission, en anglais, a suscité plus de 1600 connexions.

Voies alternatives 

« Singapour est un grand hub pour l’Asie, Paris est un grand hub pour l’Europe » : cette phase prononcée par Kat Borlongan résume bien l’intérêt croisé des deux pays à multiplier les passerelles pour favoriser les ponts entre leurs deux écosystèmes d’innovation, au moment où, selon Cédric O, le Covid a joué comme « un accélérateur de tendances » pour la numérisation d’un certain nombre d’activités et favorisé « une expansion plus rapide de l’écosystème ».

A l’heure où le Brexit donne des ailes à Paris pour se positionner comme un nouvel eldorado de la finance innovante en Europe, y compris dans les financements de la transition écologique et les « green bonds », un des axes de développement stratégiques suivi par Paris Europlace, cultiver les voies alternatives à celle des États-Unis ou de la Chine est plus que jamais nécessaire.

Déjà plusieurs initiatives ont été lancées sur le plan bilatérale pour accélérer la coopération et les investissements croisés dans l’ensemble des nouvelles technologies : une « Global Innovation Alliance » a été créée par l’agence singapourienne Enterprise Singapore pour accompagner les startup singapourienne en France et en Europe. Enterprise Singapore et Bpifrance coopèrent par ailleurs pour favoriser et financer de nouveaux partenariats technologiques entre les entreprises des deux pays. Plus récemment, un programme d’accélération des PME et startup singapouriennes en Europe a été lancée sous le label « Hello Tomorrow Innovation Alliance ». Enfin, un fond d’investissement en capital France-Asean co-financé par la France et des fonds d’investissement singapouriens a été lancé.

Les initiatives foisonnent, renforçant les passerelles déjà ouvertes entre la France et ce hub régional en Asie du sud-est qu’est Singapour.

Christine Gilguy

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >