fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Du fait des nouvelles mesures de sécurité sanitaire, l’envoi des magazines en version papier sera retardé.
Par ailleurs, nos journalistes continuent à vous donner l’actualité du secteur sur notre site et nos réseaux sociaux alors restez connectés !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© Turgaygundogdu-Fotolia.com
Entreprises & secteurs

Les dépenses des entreprises affectées à la recherche et développement (R&D) devraient atteindre, au niveau mondial, un record de 782 milliards de dollars cette année, soit une augmentation de l’investissement dans la R&D de 11,4 % par rapport à 2017. C’est ce que révèle l’étude Global Innovation 1000 de Strategy& publiée le 20 novembre par le cabinet de conseil en stratégie Strategy&, l’entité de conseil en stratégie du cabinet d’audit et conseil PwC.
L’étude analyse les dépenses de R&D des 1 000 plus grandes entreprises cotées au monde sur la dernière période fiscale clôturée le 30 juin 2018.

Aux États-Unis, les entreprises investissent massivement dans la R&D

Avec des leaders comme Amazon, Microsoft ou Apple qui trustent les premières places du classement, les entreprises américaines dominent le Top 20 mondial des sociétés cotées qui investissent le plus dans la R&D. Le géant du e-commerce Amazon conserve son titre de première entreprise au monde en termes de dépenses consacrées à la R&D. D'après l'étude, l’entreprise de commerce électronique fondée par Jeff Bezos aurait investi cette année 22,6 milliards de dollars dans ses activités de R&D.

La deuxième marche du podium est également occupée par une entreprise américaine. La société Alphabet basée en Californie, qui n’est autre que la maison-mère de Google, terminerait l'année avec des investissements en R&D dont le montant est estimé à 16,2 milliards de dollars. Le constructeur automobile allemand Volkswagen vient se positionner sur la troisième marche du podium avec 15,8 milliards de dollars de dépenses en R&D cette année. À la sortie du podium se trouve le groupe sud-coréen Samsung (4ème place), devant les colosses américains Intel, Microsoft et Apple, autres champions mondiaux de la R&D. Suivent dans le Top 10 l’entreprise pharmaceutique suisse Roche Holding qui se classe au 8ème rang devant la société pharmaceutique américaine Johnson&Johnson (9ème) et l’entreprise allemande Merck spécialisée dans les produits de santé.

Viennent ensuite dans le Top 20 : Toyota (Japon) ; Novartis (Suisse) ; Ford, Facebook, Pfizer, General Motors (États-Unis) ; Daimler (Allemagne) ; Honda (Japon) ; Sanofi (France) ; Siemens (Allemagne).

Le français Sanofi intègre le Top 20

Avec un montant d'investissement en R&D estimé à 6,57 milliards de dollars en 2018, le leader tricolore de la santé Sanofi intègre cette année le classement des 20 plus gros investisseurs mondiaux en R&D. Sanofi est le premier investisseur privé en R&D en France, peut-on lire sur son site Internet. Depuis plusieurs années, l’entreprise biopharmaceutique mondiale spécialisée dans les vaccins prend aussi une part active dans le bouillonnant écosystème français de la e-santé, en travaillant en partenariat avec de nouveaux acteurs comme les start-up et les entreprises du numérique.

Deuxième investisseur en R&D à l'échelle de la France, après Sanofi, le constructeur Renault se classe à la 52ème place du classement mondial avec 3,11 milliards de dollars de dépenses dédiées à la R&D. Viennent ensuite dans le Top 5 des entreprises françaises qui dépensent le plus en termes de R&D Peugeot PSA (2,69 milliards de dollars) qui se positionne au 58ème rang du classement mondial, Valeo (1,36 milliard - 116ème) et Safran (1,15 milliard - 141ème). Suivent dans le Top 10 français : Schneider Electric (146ème), L’Oréal (156ème), Thales (172ème), Total (179ème) et Ubisoft Entertainment qui arrive à la 191ème place du classement mondial.

L'innovation « ne s’achète pas simplement avec plus d’investissements dans la R&D »

L’étude révèle que l’innovation ne reflète pas forcément le montant investi par l’entreprise, autrement dit ses dépenses en R&D. Ce n’est pas parce qu’une société réinvestit une grosse part de son chiffre d’affaires (CA) dans le développement qu’elle sera plus innovante qu’une autre qui dépense moins en R&D.

Le cabinet en stratégie a également mené une enquête en ligne auprès de 869 leaders de l'innovation à travers le monde. Il en ressort qu'Apple redevient l'entreprise la plus innovante au monde, délogeant la société Alphabet. Pourtant en 2018 la multinationale américaine, d'après l'étude, a dépensé moins en R&D, ne réinvestissant qu’à peine 5,1 % de ses ventes dans ses activités de recherche et développement, contre 14,6 % pour la maison-mère de Google. Quant au fabricant d'ordinateurs équipés de processeurs, Intel a consacré 20,9 % de son CA à la R&D est la 9ème entreprise la plus innovante au monde en 2018. De son côté, Amazon a réinvesti 12,7 % de son CA dans ses activités de R&D et est la deuxième entreprise la plus innovante au monde. « L’étude Global Innovation 1000 2018 confirme que malgré les forts taux d’investissement, l’excellence en innovation ne s’achète pas simplement avec plus d’investissements dans la R&D », a ainsi déclaré Laurent Molinié, directeur chez Strategy&, l’activité de conseil en stratégie de PwC, cité dans un communiqué de PwC. « D’autres facteurs comme la stratégie, la culture, la connaissance et la mobilisation du management tout au long du cycle d’innovation permettent la supériorité de certaines entreprises », a-t-il complété. L’important, selon lui, est « la façon dont les entreprises investissent en R&D, la qualité de leurs talents et les choix qu’elles effectuent afin de créer des produits et services qui répondent aux besoins implicites de leurs clients ».

Venice Affre

 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >