fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • LE SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X
X

Entreprises & secteurs

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Commerce extérieur   •   Union européenne   •   France   •   Entreprises   •   Royaume-Uni   •   Brexit   •   Export   •   Commerce international   •   États-Unis   •   Guerre commerciale   •   
21 avril 2016

Industrie 4.0 / International : les industriels vont investir massivement dans leur transformation digitale (PwC)

© violetkaipa - Fotolia.com

L'« industrie 4.0 » constitue une des priorités stratégiques pour les entreprises du secteur industriel dans le monde entier : elles prévoient d'investir plus de 900 milliards de dollars par an dans leur transformation digitale d’ici 2020. C’est ce que révèle l’étude mondiale* du cabinet d'audit PricewaterhouseCoopers (PwC) sur l’ industrie 4.0 « Industry 4.0 : Building the Digital Enterprise », dont les résultats ont été publiés dernièrement.

L'étude de PwC a été menée entre novembre 2015 et janvier 2016 auprès de plus de 2 000 cadres dirigeants d’entreprises industrielles dans 26 pays en Europe, Amériques, Asie-Pacifique, Moyen-Orient et Afrique. En France, 101 entreprises ont été interrogées.

L'industrie 4.0 permet notamment de numériser et d'intégrer les processus opérationnels de manière verticale dans l'ensemble de l'organisation interne : développement de produit, achats, production, logistique, services. Toutes les données relatives aux processus opérationnels, à la gestion de la qualité, à l'efficacité des processus ainsi qu'à la planification et l’optimisation des opérations sont disponibles en temps réel et optimisées dans un réseau intégré.

Un investissement dédié au développement de technologies digitales

À l'échelle mondiale, d’ici 2020, les entreprises industrielles issus des secteurs industriels étudiés (industries manufacturières, ingénierie et construction, chimie, électronique, transports & logistique, automobile, métaux, papier & emballages, aéronautique & défense) souhaitent investir 907 milliards de dollars par an. Cet investissement sera majoritairement dédié au développement de technologies digitales : capteurs ou objets connectés, systèmes de production ou Manufacturing Execution Systems, data analytics, plateformes de communication et de collaboration horizontales, réalité augmentée, techniques avancées de production et de gestion logistique.

Les entreprises investissent également dans la formation à la culture digitale de leurs collaborateurs. Elles sont même 65 % en France à penser qu’elles obtiendront un retour sur investissement en moins de deux. Au total, 55 % des entreprises sondées pensent rentabiliser cet investissement en deux ans. De plus, ces investissements permettront de générer en moyenne 2,9 % de revenus supplémentaires par an et entraîner une réduction des coûts de 3,6 % par an.

« Les dirigeants d’entreprise du secteur industriel interrogés à travers le monde réalisent que l’industrie 4.0 génèrera des opportunités considérables et c'est pourquoi ils investissent aussi fortement dans leur transformation », estime Benoît Romac, associé responsable du secteur Aéronautique & Défense chez PwC Strategy&, l’activité de conseil en stratégie de PwC.

Le manque de « culture digitale », principal frein pour les entreprises françaises

Parmi le Top 3 des challenges rencontrés par les entreprises industrielles françaises dans leur transformation digitale figure en premier lieu le « manque de culture digitale et de formation associée». En France, le manque de culture digitale et de formation à l’environnement digital est considéré par 45 % des entreprises industrielles interrogées comme le principal frein à leur transformation digitale.  La moitié (50 %) des dirigeants internationaux interrogés estiment que le manque de culture digitale et de formation des salariés au numérique constitue leur plus grand défi.

Le second challenge cité par 39 % des entreprises françaises est le « développement trop lent des infrastructures technologiques ». Seuls 18 % de l'ensemble des dirigeants ayant répondu à l'enquête considèrent que le développement trop lent des infrastructures technologiques de base constitue un frein pour accomplir leur transformation digitale, révélant le retard de la France en la matière.
Enfin, le « manque d’une vision claire et d’un engagement fort du top management », cité par 36 % des entreprises tricolores, représente le troisième frein de la transformation digitale du secteur industriel.

La cybersécurité, autre frein à la transformation digitale

L’étude de PwC met en lumière un autre frein éventuel à la transformation digitale, à savoir la cybersécurité. Les dirigeants d’entreprise du secteur industriel font part, à travers cette étude, d’une profonde inquiétude en matière de sécurité des données, en particulier concernant le risque d’interruption de la production en raison d’une cyber-attaque, considéré par 54 % des entreprises interrogées comme l’un des trois risques majeurs pesant sur leur organisation. Viennent ensuite – les risques de responsabilité liés à la perte de données, et l'extraction de données non autorisée/ modification dans les flux de données internes à l'entreprise – deux facteurs cités respectivement par 40 % des sondés.

Actuellement, 38 % des entreprises françaises interrogées estiment que leur niveau de maturité digitale est élevé, et 76 % de ces mêmes entreprises estiment qu'elles atteindront un niveau de digitalisation avancé d’ici 2020.
En somme, d'après l'étude, les facteurs clés du succès de la transformation digitale résident, d’une part, dans le développement d’une culture digitale au sein des entreprises et, d’autres parts, dans la capacité des dirigeants à formuler rapidement une vision stratégique sur les opportunités de création de valeur liées au digital.

Venice Affre

Pour en savoir plus :
Consultez l'étude (en anglais) de PwC sur l'industrie 4.0 en PDF dans le fichier ci-joint

 

 

 

PwC - Etude - Industrie 4.0 - 13.04.2016
Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >