fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

commerce extérieur de janvier 2017
© DOC RABE Media - Fotolia.com
Entreprises & secteursPays & marchés

Malgré une rechute, c’est un peu mieux qu’en 2017. Mais force est de constater que le commerce extérieur tricolore est bien faible, et fragile. De fait, après un bon mois d’octobre, novembre a été navrant, si bien que le déficit cumulé sur onze mois a atteint 58 milliards d’euros, viennent d’annoncer les Douanes.

Seul réconfort, somme toute mineur, l’année 2017 à pareille époque était encore moins bien engagée, puisque entre janvier et novembre, la France accusait un solde négatif de ses échanges de 59,6 milliards d’euros. C’est donc un mieux relatif de 1,6 milliard.

Nombre de secteurs en repli à l’international

En novembre 2018, le déficit commercial était de 5,1 milliards d’euros. Si les importations ont baissé (- 0,8 milliard), les exportations ont, quant à elles, chuté (- 1,9 milliard), en raison essentiellement du repli des livraisons de l’industrie navale. Cette filière n’a pas pu renouveler la performance remarquable enregistrée un mois plus tôt.

Plus encore les autres secteurs français à l’international (aéronautique, agroalimentaire…) ont été à la peine. C’est notamment le cas en Amérique, y compris concernant la pharmacie. En Asie, le repli est aussi net surtout pour les produits chimiques. Dans ce domaine, la Chine a moins acheté à la France.

 

Desk Moci

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >