Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© kzenon-istock
ActualitésEntreprises & secteursPays & marchés

A l’instar de l’Alliance européenne des batteries, créée en 2017, la Commission européenne a annoncé le 29 septembre la création d’une Alliance des matières premières (ERMA pour le sigle anglais) destinée à renforcer la chaîne de valeur des terres rares et des aimants.

Le lancement a été effectué officiellement par le vice-président Maroš Šefčovič et le commissaire Thierry Breton.

L’objectif ? Mettre en relation les acteurs industriels, les États membres et la société civile afin de renforcer la résilience et l'autonomie stratégique.

Pour ce faire, l’Alliance vise à identifier les obstacles, opportunités et possibilités d'investissement à toutes les étapes de la chaîne de valeur des matières premières, de l'exploitation minière à la valorisation des déchets, tout en abordant en même temps la durabilité et les impacts sociaux.

Annoncée dans la stratégie industrielle de l'Union européenne, l'Alliance est la première action du Plan d'action sur les matières premières critiques précise un communiqué de la Commission européenne. Elle sera gérée par KIC-EIT RawMaterials, une organisation financée par l'UE, et sera supervisée par la Commission, en particulier par le Partenariat d'innovation européen sur les matières premières. L'Alliance sera ouverte aux acteurs qui souscrivent aux objectifs énoncés dans la déclaration de l'Alliance : rendre l'Europe économiquement plus résiliente en diversifiant ses chaînes d'approvisionnement, en créant des emplois, en attirant les investissements, en formant les jeunes talents, et également contribuer au meilleur cadre pour les matières premières et l’économie circulaire dans le monde.

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >