fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Les paiements sur le site sont indisponibles suite à une maintenance.
Nous revenons très vite !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Actualités

Les pays émergents sont inégaux face à la crise économique actuelle et les entreprises françaises qui s´y développent doivent tenir compte de ces différences. C´est le message qu´a transmis, ce 13 janvier, Euler Hermes Sfac lors d´une conférence sur les risques pays.

D´après David Atkinson, spécialiste risque pays de l´assureur-crédits, les Etats qui ont un « gouvernement stable et efficace », des « réserves de changes significatives » et des « ratios d´endettement bas » sont mieux équipés pour résister au retournement conjoncturel. Le Chili, la République tchèque, la Malaisie, le Brésil, la Tunisie... répondent à ce signalement. Les autres économies émergentes, plus vulnérables, sont en pleine « tempête », prévient David Atkinson.

Ainsi, la Russie est fragilisée par un « manque de liquidités et la baisse du prix du pétrole », analyse Euler Hermes Sfac. L´assureur-crédit prévoit que le taux de croissance de ce pays ne sera que de 1,5% en 2009 contre 6,1% en 2008. La Turquie est affaiblie par « une forte inflation et de faible réserve de change » (2,3% de taux de croissance prévu en 2008 et 1% en 2009). L´Inde est également menacée. Même si, d´après Euler Hermes, son taux de croissance atteindra 5% en 2009 (contre 7% en 2008 et 9% en 2007), ce ralentissement «fera l´effet d´une récession », estime David Atkinson. Ce pays est handicapé par un déficit public important qui devrait limiter les marges de manœuvres du gouvernement.

La Hongrie, la Roumanie, l´Islande, l´Indonésie, l´Ukraine, le Vietnam, l´Argentine... sont aussi particulièrement fragiles, selon l´assureur-crédit. Au total, Euler Hermes a identifié 23 économies émergentes comme étant « les plus vulnérables » à la crise.

Pour prolonger : relire A l´export, les PME privilégient des pays en forte croissance mais plus risqués et Selon le Ducroire, les marchés émergents ne peuvent pas échapper à la crise

Marine Aubonnet

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >