fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Les paiements sur le site sont indisponibles suite à une maintenance.
Nous revenons très vite !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Actualités

Selon une étude consacrée à l´attractivité de l´Inde, publiée le 25 janvier par le cabinet d´audit Ernst & Young, (voir l'étude complète en fichier attaché ci-dessous), 68 % des dirigeants d'entreprises interrogés fin 2010 prévoient de maintenir, voire d´élargir leurs opérations sur le marché indien. "Malgré la crise et la baisse générale des IDE (investissements directs étrangers) à travers le monde, l´étude met en lumière une stabilité des projets d´investissements en Inde, qui se maintiennent autour de 750 entre 2009 et 2010", signale le communiqué de presse.

Depuis 2003, le nombre de nouveaux projets a crû de 60 % et s´accompagne d´une hausse de 30 % des créations d´emplois générés par ces IDE. L´intérêt grandissant suscité par l´Inde auprès des entreprises étrangères s´explique par son potentiel de croissance économique, mais aussi par ses perspectives d´évolution régulières. 75 % des investisseurs déjà présents en Inde déclarent qu´ils envisagent de développer leurs positions sur ce marché, quand 24% d´entre eux se contenteront de les maintenir.

Les États-Unis sont toujours au premier rang des pays qui investissent sur le marché indien, avec 30 % des projets d´IDE en 2009, contre 45 % en 2003. Ils sont suivis du Royaume-Uni et de l´Allemagne, avec respectivement 87 et 75 projets en 2009. Entre 2003 et 2009, la part des projets d´IDE initiés par les investisseurs nord-américains s´est réduite de plus d´un tiers. Un déclin compensé par l´accroissement de la part des projets créés à l´initiative d´investisseurs d´Europe occidentale et d´Asie-Pacifique.

Le secteur de l´informatique (logiciels et services), bien que perçu par les investisseurs comme le plus attractif, est celui qui enregistre la plus forte baisse à moyen terme. Les autres secteurs moteurs sont l´automobile, les biens de consommation et les infrastructures. Selon Ernst & Young, l´Inde se dessine comme le futur pôle d´export industriel.

Enfin, selon les répondants les principaux concurrents de l´Inde en termes d´attractivité des IDE sont la Chine (pour 60 % d´entre eux) et le Brésil (9 %) sur les marchés à croissance rapide, et les États-Unis (17 %) et l´Allemagne (9 %) parmi les pays développés. Les principaux avantages concurrentiels de l´Inde étant la taille du marché intérieur et l´accès à la clientèle, conclut Ernst & Young.

Alix Cauchoix
 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >