Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© DR

La Team France Export fixe un calendrier 2021 ambitieux sur les salons

7 janvier 2021


Repoussé en raison des incertitudes pesant sur l’événementiel à la suite des restrictions sanitaires liées à la pandémie Covid-19, le calendrier des opérations de promotion des entreprises tricolores à l’étranger de la Team France Export est désormais fin prêt et en ligne sur sa plateforme.

Ce « programme France » regroupe quelque 650 opérations collectives, dont 200 foires et salons bénéficiant d’un « pavillon France », un espace collectif rassemblant les exposants français accompagnés par Business France ou ses partenaires labellisés.

Seuls cinq salons sont d'ores et déjà programmés en 100 % digital

En dépit d’une année 2020 totalement bouleversée par la crise sanitaire liée à la pandémie, qui a vu s’enchainer annulations, reports et passages, parfois en catastrophe, au 100 % digital, les foires et salons demeurent un incontournable de la prospection commerciale.

En témoigne le nombre de pavillons France de cette édition 2021 : 135 opérés par Business France, soit à peu près autant que les années précédentes, et 65 par des opérateurs labellisés. «Cet agenda est évidemment sujet à d’éventuelles modifications en fonction de l’évolution de la pandémie de Covid-19 », précise cependant Frédéric Rossi, directeur général délégué export de Business France.

Parmi les « modifications » possibles, il faut bien sûr s’attendre à la digitalisation d’événements initialement prévus « en présentiel ». Pour autant, en ce début d’année, seuls cinq salons sont d’ores et déjà programmés dans une version 100 % numérique. Le CES de Las Vegas qui doit commencer dans quelques jours et NRF Big Show (Etats-Unis, grande distribution), ces deux événements bénéficiant également d’une version physique plus tard dans l’année, mais aussi Norshipping (Norvège, industrie maritime et blue economy), Biofach (Allemagne, produits alimentaires bio) et la Foire de Hanovre (Allemagne, industries).

En outre, si les salons professionnels ont repris en Chine et ailleurs en Asie, il est encore impossible de s’y rendre en raison des restrictions sanitaires imposées aux visiteurs étrangers. Si des pavillons France sont prévus sur les treize salons chinois au programme, une digitalisation à 100 % pour raisons sanitaires est toujours envisageable.

Aux États-Unis et en Amérique latine, la situation sanitaire n’a toujours pas permis la réouverture des événements au public. A l’inverse, à Dubaï, autre destination privilégiée des visiteurs et exposants français avec la Chine, l’Allemagne, et les Etats-Unis, l’activité des foires et salons a repris depuis début décembre 2020.

Dans ce contexte plein d'incertitude, est-il bien judicieux d’engager des frais d’inscription, de déplacement et d’hébergement pour se retrouver finalement derrière son écran ? Cet écueil a été anticipé et des réponses ont été mises sur pied pour rassurer les entreprises hésitantes.

Business France a assoupli ses conditions de vente 

Pour éviter ce genre de déconvenue, Business France a ainsi grandement assoupli ses conditions de vente pour s'adapter à la situation sanitaire.

« Au moins jusqu’à fin mars prochain, une entreprise qui s’inscrit à un Pavillon France opéré par notre agence peut annuler sa participation sans pénalités jusqu’à deux mois avant la date prévisionnelle de l’événement, alors qu’avant la crise sanitaire les conditions d’annulation étaient beaucoup plus strictes (retenue de 50% du prix de la manifestation pour une annulation entre six et quatre mois avant l’événement et de 100% si annulation dans un délai inférieur à quatre mois) » précise Fabien Val, directeur du département « coordination opérationnelle » à l’agence.

Autre argument avancé par Business France pour convaincre les entreprises de se positionner sur des opérations : la possibilité, grâce au chèque relance export et aux autres aides des Régions, de n’avoir tout simplement rien à payer dans certains cas.

Lancé le 1er octobre, le chèque relance export est une subvention destinée aux PME et ETI voulant financer une prestation d’accompagnement à l’export, comme par exemple la participation à un pavillon France. Dans ce dernier cas, 50 % de la prestation sont financés dans la limite d’un plafond de 2 500 euros.

Peuvent s'ajouter les coups de pouce supplémentaires des Régions. Auvergne-Rhône-Alpes, par exemple, abonde ce chèque d’une aide 1 000 euros. Soit un total de 3 500 euros, une aide non négligeable quand on sait que le tarif de base d’un espace sur un Pavillon France est d’environ 4 900 euros.

Enfin, Business France a prévu une autre solution déjà mise en pratique lorsqu’il est impossible de se rendre sur des salons, comme actuellement en Chine : la représentation de l'entreprise par un collaborateur du bureau local de l'agence elle-même ou par une personne spécialement recrutée par celle-ci.

Bref, même si le bon déroulement des plus grands salons du monde reste suspendu à l’évolution de la situation sanitaire, le dispositif de soutien et d’accompagnement à l’export des PME et ETI se tient prêt avec un programme ambitieux.

Sophie Creusillet

Contenu associé