Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© marcoemilio-Fotolia.com

Italie / Coronavirus : nouveau choc pour l’export français

10 mars 2020


Avec la mise en quarantaine de l’Italie, décidée le 9 mars par Rome, l’Europe, et en particulier la France, doit faire face à un nouveau choc économique, pour ses exportations, mais aussi pour ses approvisionnements, peut être plus sévère que celui provoqué par la paralysie de la Chine. Avec 80,8 milliards d’euros (Md EUR) d’échanges import-export, l’Italie est en effet, derrière l’Allemagne mais devant les États-Unis, le deuxième partenaire commercial de la France, loin devant la Chine, au 5ème rang (73,4 Md EUR). Depuis le 10 mars, parmi les mesures de confinement instaurées par les autorités italiennes dans tout le pays, outre l’annulation de tous les événements pour trois semaines, les déplacements dans tous le pays sont strictement limités. Elles étaient déjà en application dans le nord de l'Italie, épicentre de l'épidémie, depuis le 8 mars, après avoir été imposées dans les trois régions du nord les plus touchées que sont la Lombardie (Milan, sur notre photo), la Vénétie et l'Emilie-Romagne, des poumons de l'industrie italienne. « Les entreprises ne sont pas empêchées à ce stade de produire ni d’acheminer leur production. Il est toutefois probable que celle-ci sera ralentie, ce qui vient menacer la continuité des...

L'accès à la totalité de l'article (775 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé