Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Frontières / UE : une sortie de Schengen coûterait 10 milliards à la France, 100 milliards à l’UE, selon France Stratégie

11 février 2016


Quelles seraient pour la France les conséquences économiques d’un abandon des accords de Schengen ? Une question posée par Vincent Aussilloux et Boris Le Hir dans un rapport publié le 3 février par France Stratégies, le Commissariat général à la stratégie et à la prospective basé à Paris. Une question également posée outre-Rhin. La réponse : la facture sera lourde. Les analystes de France Stratégie évaluent d’abord les conséquences à court terme du rétablissement des frontières. Les plus touchés seraient les touristes en provenance des États voisins, les touristes non-européens visitant plusieurs pays en Europe, les travailleurs frontaliers et enfin le trafic routier de marchandises. « Le coût direct pour la France serait de un à deux milliards d’euros selon l’intensité des contrôles aux frontières », estiment les auteurs du rapport. La moitié de ce coût proviendrait d’une baisse de la fréquentation touristique ; 38 % de l’impact sur les travailleurs frontaliers et 12 % des freins au transport de marchandises. Sur le plus long terme, les contrôles généralisés aux frontières intérieures de l’UE équivaudrait à une taxe de 3 % sur le commerce entre pays de la zone, soit une perte d’une dizaine de milliards d’euros...

L'accès à la totalité de l'article (632 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé