fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Focus Allemagne : comment le « mittelstand » français outre-Rhin exporte, investit et réexporte

19 janvier 2017


Quand l’Allemagne, le premier partenaire commercial de la France, annonce une croissance économique de 1,9 % en 2016, on comprend que les entreprises de l’Hexagone établies sur le premier marché européen soient optimistes. On vient d’en avoir la confirmation avec la présentation, à laquelle était conviée la Lettre confidentielle, du rapport d’enquête 2106 « perspectives et mesure du niveau d’autonomie des filiales françaises en Allemagne », à Paris, le 16 janvier, réalisé par la Chambre de commerce française en Allemagne (CCFA) et le comité Allemagne des conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF). Au total, la France dispose de 4 000 sociétés outre-Rhin (représentant 400 000 emplois), mais, en vérité, « on évalue à 2 300 celles qui font du commerce extérieur, dont 50 % avec un chiffre d’affaires de moins de 10 millions d’euros et 80 % un effectif inférieur à 250 salariés », a tenu à préciser Frédéric Berner, directeur général adjoint de la CCFA. « Au nombre global, il faut, notamment, retrancher tous les entrepreneurs individuels qui ont une petite entreprise, un commerce, en particulier ceux qui bénéficient d’un régime frontalier privilégié », selon le président de l’institution consulaire,...

L'accès à la totalité de l'article (991 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé