En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • La Lettre confidentielle

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Filières porteuses à l’export : Bruno Bonnell fédère d’abord la famille « robotique »

Que fait Bruno Bonnell, que Nicole Bricq avait nommé fédérateur à l’export de la famille de produits "Mieux communiquer" en 2012, mais que l’on n’entend pas s’exprimer depuis des mois sur ce sujet, ni d’ailleurs sur le commerce extérieur ou la stratégie export des NTIC françaises, contrairement à certains de ses homologues des secteurs santé, ville durable ou encore agroalimentaire ? Loin d’être inactif, il met en fait le paquet sur une nouvelle filière industrielle en gestation, la robotique, au cœur de la nouvelle thématique à la mode des « objets connectés » et de « l’industrie du futur ». Le créateur de Robopolis, une société qui fut pionnière dans les robots de service dans les années 2000, également président du syndicat de ce secteur Syrobo, est ainsi devenu le chef de file du « plan robotique de la nouvelle France...

L'accès à la totalité de cet article est protégé
Filières porteuses à l’export : Bruno Bonnell fédère d’abord la famille « robotique »
Il vous reste 70% de l'article à lire

Cet article vous intéresse?

Créez une alerte >

Contenu associé