Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© Freshidea-Fotolia.com

États-Unis / Chine : pourquoi leur “deal” suscite méfiance et scepticisme

23 janvier 2020


A peine signé, le deal commercial entre les États-Unis et la Chine, qui instaure une trêve dans la guerre commerciale que se livrent les deux pays depuis deux ans, a été passé au crible par les spécialistes et suscite déjà scepticisme et controverses. Un simple argument électoral servi sur un plateau à un Donald Trump, en pleine campagne pour sa réélection ? Le retour d’un commerce extérieur administré De fait, ce deal marque le retour en grande pompe d’un commerce extérieur administré par les États dans un cadre bilatéral, comme le relève à juste titre Sébastien Jean, directeur du Cepii, dans une récente note d'analyse intitulée "Phase One Deal : une trêve qui créé plus de problèmes qu'elle n'en résoud" (voir plus bas). Une méthode que l'on n'avait plus vu depuis Ronald Reagan et le deal obtenu avec le Japon dans les années 1980. Et cet accord commercial « préliminaire » ou de « phase 1 », introduit de fait, avec l’engagement chinois d’achat de 200 milliards de dollars de produits américains, une forme de préférence commerciale en faveur des États-Unis que ceux-ci ne sont peut-être pas en mesure d’honorer. Beaucoup de spécialistes, notamment aux États-Unis*, s’interrogent sur la capacité de l’agriculture américaine à...

L'accès à la totalité de l'article (2025 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé