fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • LE SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X
X

Transports & logistique

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
6 novembre 2017

Transport maritime / International : le commerce maritime connaît une embellie, selon la Cnuced

© D.R.

C'est une bonne nouvelle pour le secteur du transport maritime en proie à un ralentissement depuis 2009 et faisant face à un avenir incertain. Après +1,8 % en 2015, la croissance du commerce maritime mondial a accéléré en 2016 à +2,6 %, soit 260 millions de tonnes de marchandises supplémentaires transportées pour un total de 10,3 milliards de tonnes, d'après le rapport annuel sur le transport maritime, Review of Maritime Transport 2017, publié le 25 octobre, par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced). Toutefois, prévient la Cnuced, la croissance 2016 est demeurée inférieure à la moyenne historique de 3 %, enregistrée au cours des quatre dernières décennies (1974-2014).

En 2016, le commerce maritime de marchandises a continué de ressentir les effets prolongés du ralentissement économique entamé en 2009, indique le rapport, qui analyse les faits marquants ayant touché le secteur du transport maritime entre janvier 2016 et juin 2017. L'activité est restée sous pression du fait de la faiblesse persistante de la demande mondiale et de l'incertitude résultant de plusieurs facteurs comme les prix bas des produits de base et du pétrole, l'essor rapide du e-commerce et la concentration croissante du marché des conteneurs avec la naissance de nouvelles alliances maritimes.

Toutefois, d'après les prévisions de la Cnuced, le commerce maritime de marchandises devrait augmenter de +2,8 % en 2017, pour des volumes atteignant au total 10,6 milliards de tonnes.

L'étude sur les transports maritimes rend compte de l'évolution mondiale du transport multimodal, portuaire et maritime concernant les principaux trafics de vracs liquides, de vracs secs et de conteneurs.

Le transport maritime de pétrole enregistre de bons résultats

Le transport maritime de pétrole a continué de croître l'an dernier en raison de la faiblesse des cours du baril et de l’abondance de l’offre. Au total, les volumes transportés par les navires-citernes, transportant du pétrole brut raffiné et des produits pétroliers et gaziers, ont atteint 3,1 milliards de tonnes l'an dernier, soit une hausse de 4,2 % par rapport à l'année précédente. Dynamisé par la levée des sanctions économiques contre l'Iran et soutenu par les importations fermes en Chine, en Inde et aux États-Unis, le transport de pétrole brut a augmenté de 4,3 %, en volume, à 1,8 milliard de tonnes transportées par la mer.

Les volumes d'échanges de produits pétroliers raffinés et de gaz, réunis, ont pour leur part augmenté de 4 % à 1,2 milliard de tonnes. D'après le rapport de la Cnuced, les expéditions de gaz naturel liquéfié, tirée en particulier par la hausse des exportations en Australie et aux États-Unis, ont augmenté de 7,2 % en 2016, pour des livraisons atteignant 268 millions de tonnes.

Le commerce de gaz liquéfié a augmenté de 10,1 %, pour des volumes atteignant 87 millions de tonnes en 2016. Ces résultats s'expliquent par la forte croissance des exportations aux États-Unis et en Asie occidentale et par les importations robustes depuis la Chine et l'Inde.

Hausse de 3,7 % du commerce de céréales

En 2016, la demande mondiale de transport de vrac sec a augmenté de 1,3 %, portant le total des expéditions à 4,9 milliards de tonnes. Le commerce des céréales a augmenté d'environ 3,7 % en 2016, les importations dans l'Union européenne ont fortement augmenté, en raison des mauvaises récoltes dans certains pays membres producteurs. En Chine, les importations de céréales ont diminué à mesure que le gouvernement décidait de promouvoir l'utilisation des stocks locaux de céréales pour soutenir les agriculteurs. Les importations depuis les États-Unis ont quant à elles diminué, en raison de la forte production nationale, tandis que le Brésil a augmenté ses exportations de maïs et de soja.

En ce qui concerne le commerce de minerai de fer, il a enregistré une croissance de 3,4 %, atteignant 1,4 milliard de tonnes en 2016. Les achats depuis la Chine ont augmenté de 7 %, reflétant la croissance de la production nationale d'acier. Le commerce du charbon a lui reculé de 0,2 % à 1,1 milliard de tonnes, avec des volumes de charbon à coke et de charbon thermique stables, s'établissant à 249 millions et 890 millions de tonnes respectivement.

Le trafic de conteneurs a redémarré

S'agissant du commerce maritime de conteneurs, après une modeste progression de +1,2 % en 2015, le commerce mondial conteneurisé a accéléré l'an dernier à un rythme plus rapide à +3,1 %, en volume, atteignant environ 140 millions d'équivalents vingt pieds (EVP).

Cette reprise a été stimulée, souligne l'étude, notamment par une reprise des échanges entre l'Asie et l'Europe de +2,8 % en volume, après une contraction de -2,4 % des volumes en 2015 par rapport à 2014. En 2016 et au premier semestre 2017, l'industrie du transport maritime de conteneurs a intensifié ses efforts de consolidation à travers des fusions-acquisitions et un "big bang" dans les alliances maritimes.

L'émergence de méga-navires, l'intensification de l'activité de consolidation et la formation d'alliances maritimes nouvelles et plus importantes ont modifié la dynamique du secteur. Ces tendances pourraient potentiellement altérer les pouvoirs de négociation entre les armateurs et les propriétaires de la cargaison. Ces bouleversements dans le secteur entraîneraient, estime la Cnuced, un impact négatif sur les prix et les coûts qui se répercuterait sur les sociétés de transport de marchandises.

Le maritime reste un mode de transport roi dans le commerce international : plus de 80 % des échanges de marchandises, en volume, et plus de 70 % de leur valeur, sont transportés par mer à bord des navires et traités par les ports maritimes du monde entier. Outre les grandes tendances statistiques, le rapport 2017 de la Cnuced* dresse un panorama général des grandes tendances du secteur, et traite de l'organisation de la flotte mondiale de navires, l'évolution des taux de fret, les coûts du transport maritime, les évolutions de l'industrie portuaire (classement mondial des 40 principaux terminaux portuaires à conteneurs, cybersécurité, consolidation et concentration, méga-alliances et méga-navires), et la connectivité des transports maritimes. 

Venice Affre

Pour en savoir plus :
*
Consulter le rapport 2017 de la Cnuced (en anglais), Review of maritime transport en PDF joint ci-dessous

Pour prolonger :
Lire notre dossier Spécial maritime « Les ports face aux enjeux de compétitivité » et « L'impact des grandes alliances »

 

 

Review of maritime transport 2017 - UNCTAD
Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >