fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Les paiements sur le site sont momentanéments indisponible suite à une maintenance.
Nous revenons très vite !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© D.R.
Pays & marchés

C’est un comédien, Volodymyr Zelensky (notre photo), que les Ukrainiens ont élu président ce 21 avril, aux dépens du chef de l’État actuel Petro Porochenko, battu sèchement (plus 73 % des voix contre 27 % à peine). Du « dégagisme » dans une ex-république soviétique qui poursuit de douloureuses réformes censées révéler un énorme potentiel économique.

Dans cette atmosphère très particulière, les investisseurs de l'Hexagone montrent un certain appétit pour le voisin de la Russie. Ouverture d’un premier magasin Décathlon, investissement de 20 millions d’euros dans le port d’Odessa de CMA CGM, l’armateur de porte-conteneurs marseillais, ou encore Total Eren qui envisage de construire une des plus grandes ferme d’éoliennes dans le Sud de l’Ukraine. Voilà autant de signes récents de l’intérêt que manifestent les entreprises françaises pour l’ex-république soviétique et ses 43 millions d’âmes. « Depuis 2016, l’économie ukrainienne s’est stabilisée et il y a une orientation réformatrice indéniable. Cela explique la reprise de l’intérêt de nos entreprises pour ce pays », observe Vincent Pringault, le chef du service économique de l’ambassade de France à Kiev.

L’Ukraine commence seulement à se remettre de la crise politique majeure dans laquelle elle est entrée voilà cinq ans...

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 325
diffusée le 25 avril 2019 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >