En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • La Lettre confidentielle

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Pays & marchés

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Commerce extérieur   •   France   •   Union européenne   •   Chine   •   États-Unis   •   Commerce international   •   Commerce   •   G20   •   OMC   •   Euler Hermes   •   
1 octobre 2015

La vigie TAC ECONOMICS – Octobre 2015

Ces analyses, exclusives pour Le Moci, sont tirées d’outils de datamining mis au point par la société TAC ECONOMICS pour détecter les changements à venir, positifs ou négatifs, de l’environnement économique et financier.

 

 

TAC vert petit

Côte d’ivoire

La situation économique et financière est favorable avec une croissance économique très robuste, soutenue par une production record de cacao et une hausse des cours entraînant un dynamisme des secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l’énergie. On observe également une amélioration du climat des affaires. À court terme cependant, on ne peut exclure un regain de tensions à l’occasion de l’élection présidentielle prévue le 25 octobre.

TAC vert petit

Roumanie

L’activité s’est améliorée en 2015 et devrait accélérer en 2016 (+3,7 % pour le PIB), soutenue par une inflation plus faible (baisse du taux de TVA), qui alimente la consommation des ménages, et un taux de change compétitif qui soutient les exportations. Le système bancaire est renforcé et les liquidités sont davantage disponibles.

TAC vert petit

Egypte

Le retour d’une relative stabilisation politique, l’appui des capitaux en provenance des pays pétroliers du Golfe et la découverte récente d’un gisement offshore de gaz naturel créent un climat favorable aux investissements et à la croissance économique, malgré les difficultés des comptes extérieurs liées à la baisse des prix du pétrole.

 

TAC rouge petit

Brésil

Le pays est entré dans une phase de turbulences majeures où se combinent fragilités économiques (récession), financières (chute du taux de change du real) et politiques (affaire Petrobras). Cette fragilité extrême se traduit par une politique économique plus restrictive encore, pesant davantage sur la demande intérieure. Les exportateurs français devront faire face à une concurrence plus forte. Une amélioration progressive est attendue en 2016.

TAC rouge petit

Algérie

La détérioration du risque économique et financier sous l’effet de la chute des prix du pétrole se traduit par un ralentissement de l’activité (autour de + 2,5% de taux de croissance en 2015 et en 2016), mais aussi par un déficit des soldes externes et une dégradation rapide de la situation budgétaire. Ceci implique un risque de dévaluation ou de baisse brutale de l’activité, et un ralentissement voire un report des projets pour les investisseurs.

TAC rouge petit

Sri Lanka

La dégradation des soldes externes et la surévaluation importante de la monnaie locale impliquent un ajustement nécessaire qui passera soit par une dépréciation de la monnaie soit par un ralentissement de l’activité et de la demande intérieure, renforcé par la récente alternative politique.

 

www.taceconomics.com

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >