En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • La Lettre confidentielle

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Pays & marchés

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Commerce extérieur   •   France   •   Union européenne   •   Chine   •   États-Unis   •   Commerce international   •   Commerce   •   G20   •   OMC   •   Euler Hermes   •   
23 février 2017

La vigie TAC ECONOMICS de janvier 2017

Ces analyses, exclusives pour Le Moci, sont tirées d’outils de datamining mis au point par la société Tac Economics pour détecter les changements à venir, positifs ou négatifs, de l’environnement économique et financier.

 

 

 

TAC vert petit

Maroc

Le pays enregistre une amélioration notable de nos notations de risque malgré le ralentissement de la croissance en 2016 en raison de mauvaises performances agricoles liées aux conditions climatiques défavorables. Les prévisions 2017 sont très favorables à 4,7 % portée par la demande intérieure (investissement et consommation) et une inflation maîtrisée. Les fondamentaux structurels sont solides et la stabilité politique permet d’engager de vastes réformes.

TAC vert petit

Thaïlande

La croissance économique s’est accélérée en 2016 et se maintiendra en 2017 à 3,3 % grâce au fort soutien budgétaire et aux recettes du tourisme, la consommation et les investissements demeurant en repli. La baisse des importations a permis une hausse de l’excédent courant compensant le recul des exportations. Le regain de compétitivité du change en 2016 devrait contribuer à une reprise des exportations en 2017.

TAC vert petit

Hongrie

Après un bref ralentissement en 2016, la croissance économique devrait s’accélérer en 2017 à 2,4 % soutenue par la consommation domestique (hausse des salaires et inflation faible). Les investissements devraient rebondir compte tenu de l’utilisation accrue des fonds de l’UE. Malgré la volatilité financière attendue en 2017 (hausse des taux américains, campagne pour les élections de 2018), la valorisation du Forint est plus favorable.

TAC rouge petit

Turquie

La croissance devrait continuer à se détériorer vers 2 % en 2017 en raison de nombreux indicateurs négatifs : baisse de la consommation des ménages et des exportations, effondrement de l’activité touristique, mauvaises performances de la production industrielle, inflation élevée renforcée par la forte dépréciation de la devise. La forte sensibilité à l’environnement géopolitique régional et les tensions politiques et sociales internes militent pour une prudence renforcée.

TAC rouge petit

Malaisie

Le pays observe un ralentissement de sa croissance en 2016, malgré un rebond en fin d’année, et une diminution continue de l’excédent courant. La demande privée restera le principal moteur en 2017, compte tenu d’une faible demande publique. La forte volatilité financière internationale s’est traduite par une dépréciation élevée (- 10 % contre dollar depuis 6 mois). Le scandale financier impliquant le 1er ministre a provoqué une perte de confiance des investisseurs internationaux et une crise politique interne pouvant conduire à des élections anticipées.

TAC rouge petit

Bolivie

L’économie, très dépendante des matières premières, a subi la chute des prix mondiaux entraînant un ralentissement de la croissance, même si elle reste forte (3,6 % en 2016 et 3,7 % en 2017). Les détériorations rapides des soldes externe et budgétaire, les tensions politiques et sociales (secteurs des transports et mines), et la surévaluation marquée du change affecteront les performances économiques (baisse de la production industrielle).

 

 

www.taceconomics.com

 

 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >