Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© mozZz - Fotolia.com
Pays & marchés

Tous les acteurs économiques en Côte d’Ivoire sont unanimes – entreprises, groupements professionnels, institutions internationales : l’information publique ne circule pas ou mal, ce qui « énerve, agace, fatigue, mais auquel il faut bien s’adapter », selon un opérateur économique, qui vient d’être informé « par la bande d’un contrat public remporté par un de ses clients, alors que l’annonce n’a pas été faite officiellement ». « Nous ne sommes pas au courant du deuxième plan national de développement », lâche encore à la Lettre confidentielle du Moci le patron d’une puissante organisation professionnelle, un peu dépité, alors même que des copies du document circulent. Le plus étrange est que le plan national de développement (PND) 2016-2020, succédant au PND 2010-2015, a été approuvé par le Parlement. De passage à Abidjan, Le Moci est lui-même parvenu à se procurer une copie du document. Mais si les interlocuteurs du gouvernement de Daniel Kablan Duncan se sentent souvent « perdus », évoquant le «flou » des décisions, c'est que seules les orientations stratégiques sont définies et que le plan d'action reste à établir. Ce qui devrait, toutefois, être fait rapidement, car, les 16 et 17 mai, un groupe consultatif des bailleurs de fonds doit être réuni à Paris...

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 182
diffusée le 3 mars 2016 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >