fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'ainstance->generate_random_word(); $prefix = mt_rand(); $img_name = $captcha_instance->generate_image( $prefix, $word ); ?>

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Pays & marchés

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Union européenne   •   Commerce   •   G7 Biarritz   •   Diplomatie économique   •   France   •   Commerce extérieur   •   Cian   •   Afrique   •   Brexit   •   Accord de libre-échange   •   
30 mai 2019

Commerce / Maritime : pour J-Y. Le Drian, « se prépare une guerre froide commerciale »

© François Pargny

Invité, le 28 mai, par Medef International et le Cluster maritime français à ouvrir un colloque sur la maritimisation du monde, Jean-Yves Le Drian (notre photo) a souligné d’emblée le risque de perturbation majeure que fait courir sur le commerce mondial le bras de fer en cours entre les États-Unis et la Chine.

Or, « la mondialisation, c’est avant tout la maritimisation du monde », a tenu à rappeler le ministre de l’Europe et des affaires étrangères. En quarante ans, le volume du commerce de marchandises par voie maritime a ainsi triplé, et, aujourd’hui, les sanctions et contre sanctions commerciales entre les États-Unis et la Chine menacent la vitalité des flux commerciaux.

A cet égard, Jean-Yves Le Drian n’aura pas eu un mot pour commenter les propos du président américain Donald Trump, qui s’est déclaré persuadé d’un « deal » rapide avec la Chine pendant sa visite d’État au Japon (25-28 mai). Sans doute parce qu'il n’y croit pas. Bien au contraire, pour le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, « se dessine une situation conflictuelle majeure »...

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 330
diffusée le 30 mai 2019 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >