fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'ainstance->generate_random_word(); $prefix = mt_rand(); $img_name = $captcha_instance->generate_image( $prefix, $word ); ?>

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Pays & marchés

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Commerce   •   Union européenne   •   Cian   •   Afrique   •   Accord de libre-échange   •   Vins   •   France   •   Risque pays   •   Risque de change   •   Forum MOCI 2019   •   
7 mai 2019

Commerce extérieur / France : les exportations ralentissent à nouveau (Douanes)

commerce extérieur de janvier 2017© DOC RABE Media - Fotolia.com

Après avoir progressé de 1,8 % au troisième trimestre 2018 et de 3 % au quatrième trimestre – la hausse des exportations françaises est retombée entre janvier et mars 2019 à 0,8 %, soit le niveau du deuxième trimestre de 2018, viennent d’indiquer les Douanes dans leur dernière revue trimestrielle (voir fichier joint en pdf).

Comme dans le même temps les importations ont augmenté plus rapidement à + 1,7 %, le déficit commercial s’est creusé. De façon concrète, les exportations ont atteint 128,4 milliards d’euros, les importations 142,1 milliards, le solde de commercial étant ainsi négatif de 18,5 milliards entre janvier et mars 2019.

L’automobile en pole position

Les exportations ont été freinées par la décélération des livraisons aéronautiques (- 4,1 %), après trois trimestres consécutifs de hausse, et la chute des ventes de pétrole raffiné (-17,4 %).

Hors ces deux postes d’exportations, c’est une hausse de 2,4 % qui a été enregistrée, grâce aux véhicules (+ 2 %) et composants automobiles (+ 1,3 %) en particulier. D’après Eurostat, la part de la France dans les ventes de véhicules dans l’Union européenne (UE) est montée de 6 % en 2016 à 7 % en 2018. L’Hexagone, qui réalise 80 % de ses livraisons dans l’UE, aurait bénéficié de l’essoufflement de l’industrie automobile allemande, voire espagnole et italienne.

Hausse des ventes dans l’Union européenne

Parmi les satisfactions du commerce extérieur tricolore, figurent également les bateaux, les produits informatiques, les équipements de communication et appareils de mesure, les machines industrielles et agricoles, l’agroalimentaire, surtout les boissons (+ 8 %), particulièrement vers le Royaume-Uni.

De fait, de façon générale, les ventes tricolores ont principalement gagné dans l’UE (+ 2,8 %), notamment au Royaume-Uni (+ 11,5 %), grâce à l’automobile, mais aussi des flux exceptionnels de bijoux.

En revanche, les Douanes observent un fléchissement dans les pays tiers (- 1,4 %), malgré le rebond affiché en Europe hors UE (+ 14,9 %) et au Proche et Moyen-Orient (+ 21,5 %). Les bons résultats sur ces deux zones sont liés à la fourniture de navires et bateaux à la Suisse et d’avions au Qatar.

F.P

 

 

Douanes premier trimestre 2019 1T2019
Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >