fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • La Lettre confidentielle

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même

LE FORUM DE L’EXPORT

Question n° 1

Pourquoi moins de 10 %
des entreprises qui exportent
utilisent l’assurance prospection ?

Réponse dans le moci.com/forumdelexport

LE FORUM DE L’EXPORT

Question n° 2

Les incoterms, c’est quoi ?
Et ça sert à quoi ?

Réponse dans le moci.com/forumdelexport

LE FORUM DE L’EXPORT

Question n° 3

Où trouver les bonnes formules
de votre lettre en anglais ?

Réponse dans le moci.com/forumdelexport

LE FORUM DE L’EXPORT

Question n° 4

Comment former
un salarié
à l’export ?

Réponse dans le moci.com/forumdelexport

X
X

Pays & marchés

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Commerce extérieur   •   France   •   États-Unis   •   Commerce international   •   Union européenne   •   Guerre commerciale   •   Export   •   Chine   •   Attractivité   •   Allemagne   •   
8 avril 2019

Commerce extérieur / France : le déficit se réduit en février (Douanes)

© Jens-Fotolia.com

Le commerce extérieur reprend des couleurs. En février, le déficit de la balance commerciale française s’est légèrement réduit du fait de la croissance modérée des exportations pour s’établir à -4 milliards d’euros après -4,2 milliards en janvier, selon les dernières statistiques* mensuelles du commerce extérieur publiées par la Douane le 5 avril.

Après le repli de janvier (-1,1 %), les exportations sont reparties à la hausse (+0,9 %) sous l’effet d’un pic exceptionnel de livraisons de navires et bateaux et du rebond partiel des ventes de produits pétroliers raffinés. Les importations ont, elles, progressé très légèrement (+0,4 %) après être demeurées stables (0 %) le mois précédent.

Le solde commercial de l’industrie navale et de l’énergie s’améliore

En février, les exportations de navires et bateaux ont bondi à la suite de très importantes livraisons de “Paquebots, bateaux de croisières et navires similaires” pour un « montant exceptionnel », précise la Douane. En l'occurrence, le solde commercial s’améliore considérablement pour les produits de l’industrie navale, observe l’administration fiscale.

Tout comme celui des produits énergétiques hors pétrole raffiné. En effet, les importations d'hydrocarbures naturels, d'électricité etc. ont enregistré une baisse de 14 % en raison d’une diminution des volumes de pétrole brut acheminés, –la baisse des achats de pétrole brut a notamment été très marquée auprès de l’Arabie saoudite et de la Russie–, de la réduction des prix du gaz naturel, et d’un repli des importations d’électricité.

Les exportations énergétiques hors pétrole raffiné ont quant à elles augmenté de 12,2 % du fait d’un surcroît de ventes d’électricité. De ce fait, le solde commercial de ce secteur s'améliore.

De leur côté, les ventes de pétrole raffiné sont reparties à la hausse (+25,1 %) du fait d’un rebond des volumes exportés.
Les achats de pétrole raffiné n'ont pour leur part qu'augmenté légèrement (+1,6 %), de ce fait le déficit de la balance commerciale des produits pétroliers raffinés s’est réduit atteignant -1,02 milliard d’euros.

Le déficit commercial enregistré par les produits de l’industrie navale, les hydrocarbures naturels et des produits pétroliers raffinés s’est réduit en février. Le solde commercial de ces trois secteurs s’est donc amélioré. À l'inverse, le solde commercial des produits aéronautiques et spatiaux ainsi que des produits pharmaceutiques s'est dégradé. Explication.

Mais dans l’aéronautique et la pharmacie, les excédents se contractent

L’excédent de la balance commerciale en produits aéronautiques et spatiaux s’est réduit sensiblement en février à la suite « du fort repli des exportations aéronautiques », commentent les douanes.
Le recul des exportations tient essentiellement à la chute des livraisons d’avions de plus de 15 tonnes vers la Chine, « contrecoup du haut niveau des ventes des mois passés », commentent les douanes.
Par ailleurs, en février, les livraisons d’Airbus ont atteint 1,95 milliard d’euros pour 21 appareils (dont 1 A380) contre 2,1 milliards d’euros pour 22 appareils en janvier.

L’excédent commercial enregistré par les produits pharmaceutiques s’est contracté également sous l'effet conjugué d’un pic des approvisionnements, en particulier en principes actifs, et du repli des exportations, notamment de médicaments, observe la Douane.

S’agissant des achats, ils ont principalement été portés par un pic des approvisionnements en principes actifs à l’Autriche.
Le recul des exportations s'explique principalement par le repli des ventes de médicaments à l’Union européenne (UE). La baisse des ventes de principes actifs à l’Irlande, aux États-Unis, au Royaume-Uni et à la Russie a contribué, à moindre niveau, au recul des exportations de la filière.

Dans les produits d'informatique, électronique et d'optique, le déficit s’accroît

Enfin, après deux mois de réduction, le déficit commercial en produits informatiques, électroniques et optiques s’est réduit en février sous l’effet conjugué du recul des exportations et de la hausse des importations. Le repli des exportations et la hausse des importations ont conduit à un accroissement du déficit.

Les importations ont été poussées par d’importantes acquisitions de téléphones mobiles auprès de l’Irlande et du Vietnam, d’équipements de communication auprès de la Chine, des États-Unis et de la Tunisie, de produits électroniques grand public auprès de la Chine et de la Tunisie et d’ordinateurs et équipements périphériques au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Vietnam et à la Thaïlande.
La baisse des exportations est consécutive au contrecoup d’importantes livraisons en janvier d’équipements de communication à l’Arabie saoudite, à la Suède, aux Pays-Bas ainsi qu’à l’Allemagne, commente l'administration fiscale.

En février, le déficit s’est réduit de 200 millions d’euros par rapport à janvier reste que le déficit cumulé des douze derniers mois, de mars 2018 à février 2019, atteint -59,7 milliards d’euros.

Desk Moci

Pour en savoir plus :
Consulter les chiffres mensuels de la Douane en fichier PDF ci-dessous

Chiffres du commerce extérieur - Février 2019 - Douane
Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >