fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© DR
Pays & marchés

C’est la phrase de Justin Trudeau sur l’accord de libre-échange entre son pays et l'Union européenne (UE) qui a fait sans doute le plus de « buzz » dans la presse économique et sur les réseaux sociaux : « si la France ne parvient pas à ratifier l’accord avec le Canada, avec quel pays imaginez-vous pouvoir le faire ? », a ainsi lancé le Premier ministre canadien aux députés français qui le recevaient dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale le 17 avril, une première dans l’histoire des deux pays, en présence du chef du gouvernement français Edouard Philippe et de plusieurs ministres dont Jean-Yves Le Drian, le patron du Quai d'Orsay et son secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne.
Il venait de leur délivrer, à l’issue d’un discours de près d’une heure saluant la force des liens et du partenariat entre les deux pays, un véritable plaidoyer pour ce qu’il appelle un « commerce progressiste », dont l’Accord économique et commercial global (AECG) - CETA (Comprehensive economic and trade agreement)  pour l’acronyme anglais-, est à ses yeux un exemple...

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 280
diffusée le 19 avril 2018 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, exceptionnellement en accès gratuit, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >