fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Les paiements sur le site sont indisponibles suite à une maintenance.
Nous revenons très vite !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© 2018 African Union Commission
Pays & marchés

C’est une très bonne nouvelle pour les secteurs privés africain et français. Le 21 mars, à la fin du Sommet de l’Union africaine (UA) dans la capitale du Rwanda (notre photo), 47* des 55 membres de l’UA ont signé la déclaration solennelle de Kigali relative à la création de la Zone de libre-échange continentale (ZLEC).

Le projet, qui doit encore être ratifié par les Parlements nationaux, n’est pas neuf, « mais c’est une véritable avancée politique, selon Étienne Giros, président délégué du Cian (Conseil français des investisseurs en Afrique). Un bémol, toutefois : deux autres textes ont été signés avant la déclaration finale, un accord de libre échange et un protocole sur la libre circulation des personnes. Or, le nombre de signataires est moindre : 44 pour le premier, 30 pour le second.

Une tendance au rassemblement

En outre, la mise en œuvre de la ZLEC demandera du temps – au minimum deux ans pour que les pouvoirs législatifs confirment la décision des exécutifs. Pour autant, ce marché commun intra-africain qui se met en place s’inscrit dans une tendance au rassemblement, que l’on avait déjà perçu en juin 2015 à  Charm el-Cheikh (Égypte), avec la  signature de la Zone de libre échange tripartie (ZLET) entre trois des grandes communautés régionales - le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa), dont l’Égypte, la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC), dont le Kenya, et la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), dont l’Afrique du Sud - soit au total 26 pays représentant un produit intérieur brut supérieur à 910 milliards d’euros...

 

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 278
diffusée le 5 avril 2018 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >