Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© K. Nordlund-Fotolia.com
Entreprises & secteursPays & marchés

(Article actualisé le 16/12/2015 à 19H00)

La France veut rattraper son retard en Afrique orientale, où ses entreprises sont beaucoup moins implantées qu'en Afrique de l'Ouest francophone. En témoigne une nouvelle fois la visite à Addis-Abeba de Matthias Fekl, Secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger, prévue le 17 décembre, après deux jours passés à Nairobi, la capitale du Kenya voisin, pour assister à la 10e conférence ministérielle de l'OMC. Dans la délégation officielle française en Ethiopie, une quarantaine d'entreprises françaises qui ont fait le déplacement les 17 et 18 décembre, dans le cadre d'une mission de prospection organisée par Business France.

Au programme de cette visite éclair dominée par des considérations de diplomatie économique, plusieurs temps forts pour la présence française : l'inauguration d'une antenne en Ethiopie de Business France -dont le responsable est en cours de recrutement, nous dit-on au siège de l'agence- et le troisième forum d'affaires franco-éthiopien, organisé par l'Ambassade de France avec le concours de l'agence nationale publique, mais aussi de Medef International et des Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF). Une dizaine de PME et ETI de la délégation devaient aussi participer à un programme spécifiques de rencontres individuelles. L'an dernier, le premier forum France Ethiopie, organisé le 17 novembre à Paris par l'ancienne Ubifrance avec la participation d'officiels éthiopiens, avait attiré 58 représentants d'entreprises et milieux d'affaires français, ce qui était considéré comme prometteur*.

Au plan des relations bilatérales, le secrétaire d'Etat français devait aussi s’entretenir du partenariat économique entre la France et l’Ethiopie avec le vice-Premier ministre Debretsion Gebremichael. Il devait échanger avec le ministre des Transports, Workneh Gebeyehu, auquel il remettra une invitation à se rendre en France. Egalement à son agenda, une visite du Lycée franco-éthiopien Guébré-Mariam, au cours de laquelle Matthias Fekl ddevait rencontrer le maire d'Addis Abeba, Dirida Kuma.

Le secteur des transports est suivi avec grand intérêt

Le forum, co-présidé par Brigitte Collet, ambassadrice de France et Arkebe Oqubay, conseiller du Premier ministre, avec comme "guest star" le P-dg d'Ethiopian Airlines, Tewolde Gebremariam, devait être une occasion de prendre connaissance de la stratégie de développement du gouvernement éthiopien, qui vient d'achever d'achever un ambitieux plan quinquennal d'investissement -le Growth Transformation Plan 1 (DTP 1)- et d'en lancer un second pour la période 2015-2020. La stratégie des parcs industriels était également au programme avec une présentation de l'Industrial Park Development Corporation et une visite du parc industriel de Bole-Lemi.

Le secteur des transports éthiopien est suivi avec grand intérêt par les Français, dans toutes ses composantes. Une table-ronde spécifique était prévue le 17 décembre, après une rencontre avec des représentants de bailleurs de fonds internationaux (dont l'Union européenne, la BAD, la KfW et le GIZ allemands, l'AFD française, et le DFID britannique), avec le ministère des Transports et les entreprises publiques éthiopiennes associées : les dirigeants d'Ethiopian Railway Authority, Ethiopian Airports Enterprise, Ethiopian Road Authority, Ethiopian Tall Road Enterprise, Ethiopian Airlines, Ethiopian Maritime Authority, Ethiopian Transport Authority étaient annoncés.

Une autre table-ronde devait porter sur le secteur de l'eau.

Les exportations françaises ont quasiment doublé

Les enjeux économiques et commerciaux pour la France ne sont pas négligeables dans ce pays de plus de 90 millions d'habitants en plein boom économique avec un taux de croissance du PIB de l'ordre de 8 % par an, considéré comme la quatrième puissance économique du continent. Les exportations françaises y sont d'ailleurs en forte progression : sur les dix premiers mois de 2015 (janvier-octobre), avec 210,6 millions d'euros d'exportations, la France enregistre un quasi doublement de ses ventes (78 millions au cours de la même période de 2014,  109,2 millions pour 2013). En 2014, sur l'ensemble de l'année, la France a exporté 99 millions d'euros de biens et services.

Machines, chaudières, engins mécaniques, produits pharmaceutiques, machines et appareils électriques sont les premiers postes d'exportation tricolore cette année. Quelques entreprises ont d'ores et déjà enregistré des succès commerciaux prometteurs à l'instar d'ADP, qui a décroché les études pour le projet de nouvel aéroport international. L'Agence française de développement (AFD) a fait des infrastructures de transport, notamment aéroportuaire, l'un des priorités de sa stratégie en Ethiopie aux côtés de thématique telles que le développement durable.  Vergnet a d'ailleurs décroché en 2014, face à un concurrent chinois, une belle affaire de 200 millions d'euros pour la réalisation d’une ferme éolienne de 120 mégawatts (MW) sur financement français (AFD et banques) dans le nord à Ashegoda et la PME tricolore a déjà annoncé une extension de 40 MW représentant un investissement de 80 à 90 millions d’euros.

L'Ethiopie était couverte jusqu'à présent par le bureau régional de Business France à Nairobi, au Kenya (qui gère également l'Ouganda et la Tanzanie), l'ouverture d'une antenne marque la volonté de la France d'accentuer ses efforts pour y saisir les opportunités économiques et commerciales. A noter que l'Adepta prépare pour juin 2016 une Mission de fournisseurs de matériel pour l'industrie alimentaire en Ethiopie**.

C.G

*Ethiopie : les opportunités multiples d’un grand pays en plein boom économique
** Plus d'informations sur cette mission sur le site export.businessfrance.fr/programme-france/

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >