fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© endostock - Fotolia.com
Entreprises & secteursFinance & assurancePays & marchés

Au niveau mondial, la nouvelle est plutôt positive : dans sa dernière étude mondiale sur les délais de paiement inter-entreprises (ou DSO pour Days Sales Outstanding) des sociétés cotées, Euler Hermes (EH) parie sur une stabilisation à 66 jours en 2015, soit le même niveau que les trois années précédentes. Cependant, ce niveau moyen masque de fortes disparités "entre les secteurs d’activité ainsi qu’entre les pays développés et les marchés émergents", ce qui explique le titre de l'étude : "Délais de paiement : qui paiera la note ?".

Ainsi, avec 69 jours le délai moyen de paiement des sociétés cotées dans les pays émergents, il sera cinq jours plus long que dans les économies avancées (64 jours), reflétant des conjonctures économiques moins favorables dans les premiers que dans les seconds. C'est mieux qu'avant la crise de 2008-2009, mais cela incite à la prudence pour leurs fournisseurs : « Les entreprises des marchés émergents sont payées cinq jours plus tard que celles des économies avancées, alors qu’elles étaient payées dix jours avant en 2007. Les entreprises doivent rester très vigilantes aux moindres signes de difficultés financières chez leurs clients dans les pays émergents », avertit Ludovic Subran, chef économiste chez EH, dans un communiqué.

Les délais moyens de paiement sont d'ailleurs très au dessus de la moyenne des pays émergents dans plusieurs grands marchés :  en Inde et en Chine, selon EH, ils atteindront, en 2015, 74 et 77 jours respectivement. Pour la Chine, il s'agit d'une forte aggravation :  +22 jours depuis 2007.  Même tendance à l'aggravation en Russie, où, toutefois, on est loin des sommets des précédents : 49 jours en 2015 -soit 17 jours de plus qu'en 2007- un délai encore relativement court qui reflète, selon EH, "le peu de confiance des entreprises dans les créances commerciales". Enfin, le délai moyen de paiement est aussi à la hausse au Brésil avec +2 jours en 2015, après avoir régulièrement diminué en 2013 et 2014.

Par contraste, les délais moyens de paiement sont en voie de stabilisation dans les économies avancées, avec une baisse modérée (-1 jour par rapport à 2014) qui les remet à leur niveau de 2010. En Europe, les meilleurs élèves de la classe sont toujours dans le nord : 47 jours en moyenne aux Pays-Bas. Les moins bons sont dans le sud avec l'Italie, où les entreprises cotées sont payées à 99 jours en moyenne, 33 jours de plus que la moyenne mondiale ! "Dans ce pays, les délais atteignent même 148 jours dans la chimie et 149 jours dans la technologie" relève EH. En France, les entreprises devraient, elles, enregistrer un délai moyen de paiement de 78 jours (soit une hausse de +1 jour par rapport à 2014), "revenant ainsi au niveau de 2007, à mesure que la croissance économique accélère à +1,2%". Seule ombre au tableau : le Royaume Uni, où le délai moyen s'est aggravé de 4 jours par rapport à 2010.

Par grands secteurs, l'étude, qui fournit une intéressante "carte thermique" de dix grands secteurs d'activité, révèlent également de gros contrastes, avec un écart moyen entre les délais pratiqués dans les pays avancés et les pays émergents qui est du double -10 jours au lieu de 5- dans des secteurs comme les biens d'équipements et les technologies. "A l'exception du pétrole et du gaz, tous les secteurs sont concernés par la hausse rapide des délais de paiement sur les marchés émergents" souligne l'étude.

Pour fournir quelques exemples, dans les biens d'équipements, les délais ont grimpé de 16 jours dans les pays émergents depuis 2010, essentiellement à cause de la Chine (+ 22 jours); au niveau mondial, ils sont supérieurs à 70 jours en moyenne. Mais dans certains secteurs, la tendance à l'aggravation est générale : dans les télécommunications, les délais se sont allongés de 10 jours depuis 2010 au niveau mondial (contre 4 jours en moyenne dans tous les autres secteurs) pour s'établir aux environs de 60 jours .

C.G

*Pour prolonger :
L'étude complète est consultable dans la rubrique "Etudes et rapport" de notre site : Délais de paiement : qui paiera la note ? (Etude Euler Hermes)

 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >