En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • La Lettre confidentielle

    Recevez chaque jeudi, la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les article sont payants et accessibles via abonnement...

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Entreprises & secteurs

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Commerce extérieur   •   France   •   Aides à l'export   •   Export   •   Réglementation   •   Entreprises   •   Afrique   •   Pacte   •   Développement international   •   Unimev   •   
14 septembre 2018

Audiovisuel / Export : nouvelle année record pour les exportations françaises

© V. Affre

« Les résultats sont excellents, 2017 est une nouvelle année historique puisque l’ensemble des flux export (ventes, préventes, coproductions) a atteint 325,5 millions d’euros », s’est réjouie Frédérique Bredin, présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), qui dévoilait le 6 septembre à Paris (notre photo) les résultats de l’étude « L’exportation des programmes audiovisuels français en 2017 », réalisée par TV France International, l'association des exportateurs de programmes audiovisuels français, et le CNC.

Bien qu’en léger recul (-3,2 %) par rapport à 2016, précédente année historique (voir notre article) pour les programmes audiovisuels français à l’export, avec des flux financiers de 336,3 millions d'euros, les productions audiovisuelles françaises ont signé un nouveau record « historique » en 2017.

Dans le détail, l’étude TV France International / CNC montre que les ventes de programmes audiovisuels tricolores à l’étranger ont progressé de 8,5 % pour atteindre 205,2 millions d’euros, soit le plus haut niveau jamais observé. « Les ventes ont plus que doublé (+111,3 %) entre 2008 et 2017 », a également fait remarquer Frédérique Bredin. Les préventes à l’étranger ont, elles, reculé de 10,9 % à 63,4 millions d’euros tandis que les apports étrangers en coproduction sur les programmes français ont essuyé une baisse de 25,2 % à 56,9 millions d’euros.

Fictions, documentaires... Tous les genres ont progressé

Tous les programmes ont participé à cette performance mais la hausse des ventes s’explique principalement par la forte croissance à l’international des ventes de la fiction. Les œuvres de fiction ont progressé de 27,8 % pour atteindre 63,7 millions d’euros, nouveau record historique. « Les ventes d’œuvres de fiction ont augmenté grâce à des œuvres emblématiques comme Baron noir et Zone Blanche », a commenté Frédérique Bredin.

De son côté, l’animation a une nouvelle fois réalisé les meilleurs résultats à l’international et reste le genre qui s'exporte le mieux. En légère hausse (+0,9 %) par rapport à 2016 –une année « déjà exceptionnelle », pointe l’étude– les ventes de programmes d’animation ont atteint 75,6 millions d’euros l’an dernier, soit leur plus haut niveau historique, après les 75,4 millions d'euros engrangés en 2016. Grâce notamment à des succès qui ne se démentent pas à l’export, comme Zig & Sharko ou Oggy et les cafards, dont les saisons 6 et 7 ont été achetées par Cartoon Network Asia. « À nouveau 2017 est une excellente année pour l’animation, elle reste le premier genre à l’export », a souligné pour sa part Benoît Danard, directeur des études, des statistiques et de la prospective au CNC.

En ce qui concerne les ventes de documentaires (nature, voyage, histoire, cuisine…), celles-ci ont atteint 35,5 millions d’euros, en légère reprise (+1,2 %) par rapport à 2016, notamment soutenues par des succès comme 700 requins dans la nuit (Arte France) ou le programme Jeunesses hitlériennes, l’endoctrinement d’une nation (ZED), dont la chaîne américaine National Geographic a acquis les droits.

Cap sur l’Amérique du Nord

« Nos programmes arrivent à conquérir des territoires stratégiques pour nous et concurrentiels comme le Canada », a indiqué Frédérique Bredin. Toutefois, l'étude relève que les ventes de programmes audiovisuels français au Canada ont chuté de 16,4 % en 2017 par rapport à 2016 s’établissant à 7,1 millions d’euros. Si le Québec reste un marché fort pour les productions françaises, notamment en documentaire et en fiction, « le Canada anglophone est de plus en plus difficile à pénétrer, en raison notamment de la forte production locale et des quotas qui lui sont réservés », note l’étude.

À l'inverse, les ventes de programmes à destination des États-Unis, premier marché pour l’animation française, juste devant l’Allemagne, ont bondi de 40 % atteignant 20,2 millions d’euros. Conscient du potentiel que représente le marché américain pour les exportateurs français de programmes audiovisuels tous genre confondus, le CNC veut renforcer ses positions en Amérique du Nord. « On a aussi la volonté de conquérir des nouveaux territoires comme l’Amérique latine et l’Asie du Sud-Est », a lancé sa présidente.

Le CNC poursuit son plan export

Pour aller à la conquête de nouveaux territoires, le CNC, comme l’a rappelé sa présidente, a mis en place l’an dernier un nouveau plan d’aides à l’export dans lequel les soutiens aux dépenses de promotion engagées par les exportateurs ont doublé, passant de 1,7 million à 3,4 millions d’euros par an. « L’année 2017, c’est une année remarquable, elle illustre bien que les réformes engagées aboutissent », s’est ainsi félicitée Frédérique Bredin.

Par ailleurs, le Fonds d'avances remboursables pour l'acquisition, la promotion et la prospection de films à l'étranger (Farap), dispositif dédié à l'accompagnement des sociétés d'exportation de films, va évoluer. Ce fonds jusqu’ici réservé au cinéma –le Farap finance exclusivement les opérations d'exportation d'œuvres cinématographiques et les dépenses de prospection et de promotion à l'international–, « sera élargi aux œuvres audiovisuelles », a annoncé la présidente du CNC. Ce nouveau plan d'aides à l'export dédié aux séries « sera effectif à l’automne », a-t-elle précisé. « C’est un soutien de taille pour les exportateurs », a conclu Frédérique Bredin. L'objectif est de permettre à l’industrie française de l'audiovisuel de multiplier les succès internationaux comme Engrenages ou Le Bureau des légendes, qui font rayonner les talents français à l’étranger.

Venice Affre

Pour en savoir plus :
Consultez l'étude en PDF L'exportation des programmes audiovisuels français en 2017

Etude L’exportation des programmes audiovisuels français en 2017

Cet article vous intéresse?

Créez une alerte >

Sélection de la rédaction sur le même sujet