Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© François Pargny
Entreprises & secteursFinance & assurance

Changement de braquet à l’international pour MBO Partenaires, société d’investissement en capital, spécialisée dans le financement et la transmission d’entreprises. Après avoir créé en 2011 des bureaux support en Chine, en Inde et au Brésil pour les sociétés dans lesquelles elle prend des participations (souvent majoritaires), le fonds d’investissement privé a annoncé, le 4 septembre, dans ses locaux parisiens, un accord avec Altios International, la première société d’accompagnement à l’international (SAI), pour « accélérer » leur développement hors de France.

« Nous avions fondé nos trois bureaux à l’étranger de façon un peu arbitraire. Avec Altios, nous allons pouvoir développer une véritable stratégique internationale », a commenté un des associés fondateurs, Jérôme de Metz. Altios disposant d’un réseau de 15 filiales étrangères (les dernières en date au Canada et au Royaume-Uni) et de 100 partenaires couvrant 80 pays, MBO sera en mesure d’offrir une « solution globale ». « En quatre ans, nous avons engrangé une certaine expérience. Mais aujourd’hui, pour franchir un nouveau cap, il nous faut de l’intelligence stratégique. Et avec Altios on prend des risques mesurés », a renchéri Eric Dejoie, également associé fondateur (notre photo).

Une solution clé en main : MBO International Solution

Il aura fallu un an et demi de travail aux deux partenaires pour mettre au point une solution clé en main, appelée MBO International Solution, comprenant trois phases. La première, dédiée aux études (pré-diagnostic, étude de marché, veille règlementaire, évaluation du développement…) est pilotée par la société de capital investissement. La deuxième étape, la définition du plan stratégique (diagnostic stratégique, avec axes de développement et analyses de l’organisation, et plan d’actions) est dirigée de concert par les deux partenaires.
Enfin, le déploiement international revient aux responsables pays d’Altios. Comme la SAI dispose de 60 personnes en Chine et d’une trentaine en Inde, les bureaux locaux de MBO sont supprimés. Au passage, le patron du bureau de Shanghai, Xuan Ye, intègre la structure à Paris comme directeur de participations. Ce polyglotte de 34 ans possède aussi une expérience dans le capital-investissement en Italie.

Quant au bureau au Brésil, Frédéric Junck continuera à le diriger de São Paulo. Président de la section Brésil des Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF), le fondateur de For Results, une entreprise de publicité, «opèrera à l"international de concert avec le bureau local d'Altios qu'il connaît bien et travaillera, parallèlement, pour MBO sur un nouveau métier, la transition numérique », confie au Moci Julien Wormser, directeur associé du fonds de capital-investissement.

Un accord unique en France

De son côté, Altios ne cache pas sa satisfaction. MBO, depuis sa création, a apporté 400 millions d’euros à près de 100 PME et ETI (entreprise à taille intermédiaire) et gère à l’heure actuelle un portefeuille représentant 450 millions d’euros. Or, nombre de PME et d'ETI liées au fonds français ne disposent pas encore d’un plan stratégique hors de l’Hexagone à cinq dix ans. « C’est un accord unique en France et que je sache également dans les grands pays », a affirmé Boris Lechevalier, associé de la SAI, qui s'est engagé à ne pas conclure le même type d'accord avec un autre  fonds dans les pays du champ traditionnel d'investissement de MBO, à savoir France, Belgique, Luxembourg et Suisse, auxquels s'ajoute l'Espagne où la société financière française vient de prendre sa première participation (minoritaire) dans une entreprise espagnole, la société Llorente & Cuenca, leader national du conseil en relations publiques, communication et gestion de la réputation.

Altios ne veut pas en rester là. Pour alimenter son réseau international et se développer dans le monde, cette société a entamé des négociations avec des banques et des fonds privés à l’étranger.

François Pargny

Pour prolonger :
-Accompagnement à l’international : le leader des privés français Altios renouvelle son modèle pour devenir mondial
-Accompagnement à l’international : Altios est devenu la première SAI en un quart de siècle

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >