fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Les paiements sur le site sont indisponibles suite à une maintenance.
Nous revenons très vite !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© violetkaipa - Fotolia.com
AidesEntreprises & secteurs

Le flou régnant encore sur les orientations futures des nouvelles Régions en matière d’appui à l’internationalisation des entreprises ravive les inquiétudes, voire la grogne dans certains cas, des OSCI (Opérateurs spécialisés du commerce international), les sociétés privées d’accompagnement à l’international membres de l'organisation du même nom. Le sujet : la place qui leur sera laissée par les autres opérateurs sur le marché de l’accompagnement export. En cause ? Principalement les Chambres de commerce et d’industrie (CCI), qui promeuvent activement, depuis fin 2015, une offre groupée d’accompagnement avec les CCI françaises à l’étranger (CCIFI) dénommée « Implantation Plus ».

C'est un précédent article de la Lettre confidentielle sur le sujet qui a d'ailleurs incité certains membres de l'OSCI à réagir. « Le problème que nous avons avec les CCI aujourd’hui est qu’elles ont tendance à tirer la couverture à elles depuis que l’État leur à ponctionné 30 % de leurs ressources, assène François Coulin, le vice-président de l’OSCI. On assiste à une sorte de fuite en avant au chiffre d’affaires »...

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 206
diffusée le 22 septembre 2016 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >