Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

AidesCarrières

Le processus de recrutement du remplaçant ou de la remplaçante de Muriel Pénicaud à la direction générale de Business France est en cours et les auditions ont commencé, selon nos informations. A ce stade, le comité de sélection mixte public-privé aurait effectué un premier tri dans la quarantaine de candidats déclarés (jusqu'à la dernière minute, dit-on) et seuls ceux retenus dans une short-list, dont le contenu n'a pas été dévoilé, devaient être audités.
Rappelons que le comité de sélection, une innovation majeure pour gérer le processus de recrutement du futur dirigeant de Business France, ne dispose pas du pouvoir de décider, qui revient logiquement à la triple tutelle (Europe et affaires étrangères, Économie et finances publiques, Cohésion des territoires) de l’agence publique. Comme la Lettre confidentielle s’en est fait l’écho dans sa précédente édition*, le comité est mixte public-privé, associant à des responsables issus de la sphère publique des cadres-dirigeants d’entreprises. Si le but recherché est d'intégrer plus de transparence et de faire remonter des talents plus diversifiés, paradoxalement, on note toutefois qu'aucune  communication officielle n'a été faite par le gouvernement sur ce comité et ses objectifs : c'est donc dans les coulisses de l'écosystème qu'il faut aller à la pêche aux informations...

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 245
diffusée le 29 juin 2017 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >