Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Actualités

Allemagne, Belgique, Espagne, Irlande, Royaume-Uni, Pays-Bas... Pour le Ducroire, dans tous ces pays, le risque commercial systémique (résultant de facteurs macro-économiques qui affectent la capacité de paiement de l´ensemble des débiteurs d´un Etat) s´est dégradé à cause de l´approfondissement du retournement conjoncturel.

assureur-crédit belge a publié, le 16 décembre, ces notes pays révisées. Pas moins de treize économies développées ont vu leur évaluation se détériorer, même Monaco est concernée ! De son côté, Coface a donné, le 18 décembre, l´alarte sur la situation de l´Allemagne. La filiale de Natixis a placé ce pays en « surveillance négative ». « Les entreprises allemandes ont longtemps mieux résisté que dans le reste de l´Europe occidentale mais la dégradation de la conjoncture a finalement eu raison de leur solidité », explique Yves Zlotowski, économiste en chef de Coface.

« Les comportements de paiement des entreprises (allemandes, ndlr) commencent à se dégrader : on note l´apparition des premières faillites », rajoute l´assureur-crédit dans son communiqué. En octobre dernier, Coface avait déjà placé la France et l´Italie en « surveillance négative ». Au-delà de leur portée informative sur la dégradation des risques de paiements, ces dégradations de note signifient aussi que les entreprises ayant des clients dans les pays concernés ont de grandes chances de voir leurs primes d´assurance-crédit augmenter.

Pour prolonger : Relire Pour Euler Hermes SFAC, aucun pays n´échappera à la crise en 2009, L´Etat va soutenir les assureurs-crédit et Coface dégrade la notation de plusieurs pays européens

Marine Aubonnet

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >