Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Actualités

Deux études, qui viennent d´être publiées par les services de sécurité des Etats-Unis et de l´Allemagne, mettent en exergue l´importance croissante des dégâts occasionnés par l´espionnage industriel.

Ainsi, rapporte l´AFP, l´Overseas Security Advisory Council (OSAC) du département d´Etat américain estime dans son dernier rapport que l´espionnage industriel a figuré en 2007 parmi les principales menaces contre les intérêts des entreprises américaines dans le monde, notamment en Chine et en Inde. En Asie, la menace de fraude et de vols de secrets industriels « a progressé de façon exponentielle ces dernières années », indique le document. L´Inde et la Chine « sont des pays où le secteur privé américain est confronté au risque le plus élevé de vol de secrets commerciaux et de menaces internes », précise l´OSAC.

L´Europe et plus particulièrement l'Allemagne n´est pas en reste. Comme le note le dernier bulletin « Alertes » du groupe Geos, une étude du service de contre-espionnage allemand (BfV) montre que 40 % des entreprises allemandes seraient visées par l´espionnage industriel, pour un montant annuel de 50 milliards d´euros de perte. Les secteurs les plus concernés sont les industries de pointe comme les nanotechnologies (systèmes de la taille du nanomètre, ndlr) ou l´armement. Mais aussi les transports, l´énergie et l´environnement. Principaux pays responsables de l´espionnage industriel selon le BfV : la Chine bien sûr, mais aussi les pays de l´ancien Pacte de Varsovie, sans oublier la Russie ni les Etats-Unis ou les voisins européens...

 

Isabelle Verdier
Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >