fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'ainstance->generate_random_word(); $prefix = mt_rand(); $img_name = $captcha_instance->generate_image( $prefix, $word ); ?>

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Actualités

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
5 décembre 2008

La colère des pêcheurs gagne l’Espagne, le Portugal et l’Italie

Des marins pêcheurs espagnols, portugais et italiens se sont associés à leurs homologues français pour protester contre la hausse des prix du gazole. Leurs représentants, réunis le dimanche 25 mai, à l´occasion de la Foire internationale de la pêche d´Ancône (Italie), ont lancé un appel à la grève illimitée à partir du mercredi 28 mai. En outre, Mourad Kahoul, le président de l´association Medisamak, qui réunit plusieurs fédérations de pêcheurs méditerranéens, a indiqué à l´AFP lundi 26 mai qu´il préparait pour la « fin de semaine » un rassemblement à Bruxelles.

De leur côté, les pêcheurs français poursuivent leurs mouvements malgré les 40 millions d´euros d´aide promis la semaine dernière par Michel Barnier, ministre français de l´Agriculture et de la Pêche. Une dizaine de ports de la Méditerranée et de la Manche sont encore concernés par des blocages. M. Barnier a plaidé la cause des pêcheurs, lundi, à l´occasion d´un conseil européen informel en Slovénie. Il a demandé un assouplissement des règles européennes qui limitent les aides publiques que les gouvernements peuvent accorder au secteur de la pêche. « Si l´on constate que le prix du gazole compromet l´existence même de la pêche européenne, ne faudrait-il pas poser la question du plafond de ces aides », a interrogé le ministre.

 

Marine Aubonnet
Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >