Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© D.R.
Entreprises & secteurs

« En Europe, trois nations dominent le marché », indiquait Johann Overath, directeur général de la fédération allemande du verre BV Glass, lors de la présentation de l’édition 2014 du salon Glasstec (Düsseldorf, 21-24 octobre). Depuis 2010, cette industrie outre-Rhin a subi un recul par rapport à la moyenne de l’industrie manufacturière. L’an dernier, son chiffre d’affaires s’est difficilement maintenu (- 0,1 %) à 8,94 milliards d’euros, alors que la production a progressé de 3,8 % à 7,3 millions de tonnes. Par segment d’activité, la transformation de verre plat a compté pour 38 %. Et, comme secteur client, c’est le bâtiment, avec une part de 39 %, qui est arrivé en tête.

Le marché domestique est toujours en panne, affichant ainsi – 0,7 %, alors que l’export a gagné 0,9 % pour atteindre 3,3 milliards d’euros, représentant ainsi plus de 36,9 % du chiffre d’affaires du verre en 2013. Premier débouché extérieur, l’Union européenne (UE), avec 62,6 % du montant total des exportations, devant l’Asie, avec 12,7 % et les États-Unis, avec 10,5 %. La France est demeurée l’an dernier le premier client de l’Allemagne, avec une part de 11, 2 %, loin devant les Etats-Unis (8,5 %).

S’agissant des importations allemandes, l’UE s’est encore taillé la part du lion, avec 69,3 %, devant l’Asie, avec 18,4 %, et l’Amérique, avec 7,2 %, mais, individuellement, la Chine occupait la première place, avec 444 millions d’euros, soit 11,8 % de l’ensemble des achats de verre hors du territoire national. La Belgique, la Pologne et la France occupaient les positions suivantes, avec des montants respectifs d’environ 353 millions d’euros (9,3 %), 301 millions (8 %) et 299 millions (7,9 %). Au demeurant, les 17 premiers fournisseurs de l’Allemagne, à l’exception de la Chine et des États-Unis, étaient tous européens, ce Top 17 représentant ainsi 85,6 % des achats à l’étranger, avec un montant supérieur à 3,23 milliards d’euros.

François Pargny

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >