fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Actualités

Une mission française, menée par Guillaume Force, conseiller du secrétaire d´Etat à la coopération et la francophonie, s´est rendue la semaine dernière à Luanda pour discuter de la création d´une fondation France-Angola pour former les cadres angolais, notamment dans l´agriculture.

Comme l´Angola veut sortir d´une économie de rente pétrolière pour se diversifier, l´agriculture devient une priorité économique et sociale. Objectif : faire passer de trois à huit millions de km2 les surfaces cultivées en dix ans.

Les énormes réserves d´eau du barrage de Kapanda, construit en partie par Odebrecht, ont déjà incité le groupe brésilien à s´engager dans une société de développement qui pilote plusieurs projets de production de biocarburants dans le pays. Lui-même a engagé un programme à base de canne à sucre dans la province de Malenge. Le mois dernier, l´israélien LR Group, à son tour, a annoncé le même type d´investissement dans la province du Kwanza Sul, où il dispose d´un complexe agro-industriel.

Le gouvernement angolais a dégagé 450 millions de dollars pour promouvoir les investissements privés locaux dans l´agriculture. Un agronome et un homme d´affaires français, Federico Crespo, ont créé Sirius, une société d´importation d´intrants (engrais...).

A la fin de l´année, l´Angola devrait être autosuffisant en maïs, grâce notamment à un investisseur français, qui exploite 3 000 ha et prévoit d´étendre cette culture sur 6 000 ha. Enfin, l´américain Chiquita a signé un protocole d´accord pour exporter des bananes.
 

François Pargny

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >