Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Actualités

L´Allemagne, premier partenaire commercial de la France, n´est pas encore sortie de la crise. Selon le président de la Bundesbank, Axel Weber, interrogé le 21 septembre par le quotidien allemand Frankfurter Rundshau : « L´économie allemande ne retrouvera le niveau de prospérité qu´elle avait atteint en 2008 sans doute qu´en 2013. Et le chemin sera cahoteux. » Ces déclarations tempèrent l´insolente confiance des marchés boursiers, même si le président de la Banque centrale allemande indique également que « la phase de chute libre est finie. » 

Dans leur rapport mensuel paru le 21 septembre, les services du ministère des finances prévoient une nouvelle progression du PIB au troisième trimestre, alors que le pays avait quitté la zone rouge au second trimestre. Mais les économistes du ministère reconnaissent que cette embellie ne signifie pas nécessairement un « signal clair d´un retour à la croissance solide et durable ». Les entreprises allemandes, particulièrement les PME, ont toujours des difficultés à emprunter.

Autre sujet d´inquiétude : la prime à la casse mise en œuvre par le gouvernement allemand fonctionne si bien qu´elle agit en trompe l´œil sur les performances réelles de l´industrie allemande. Cette mesure précipite les achats de véhicules, mais le secteur automobile connaîtra fatalement une baisse de ses ventes. Et les indicateurs économiques outre-Rhin pourraient en être gravement affectés.
 

Samuel Delziani

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >