fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Pays & marchés

En visite au Vietnam du 7 au 9
avril, la ministre française du Commerce extérieur (notre photo) a fixé des objectifs ambitieux :
doubler les parts de marchés françaises en 4 ans, rééquilibrer les relations
commerciales et renforcer l'implantation des entreprises hexagonales.

« Le Vietnam est une
super-priorité dans cette Asie du sud-est, une priorité économique et
politique française », n'a pas caché Nicole Bricq, à l'issue des deux
heures de session plénière du dialogue économique de haut niveau, à Hanoï. Avec
sa population jeune et sa classe moyenne émergente, le marché vietnamien
apparaît très porteur, et la visite de la ministre du Commerce extérieur se
veut la première étape vers la signature d'un partenariat stratégique entre les
deux pays.

La France veut doubler sa part de marché en 4 ans

 

Sur une durée de 4 ans, la France veut doubler ses parts de marché
sur place, de 1 % seulement aujourd'hui. «Il faut que nous ayons une part
de marché au moins équivalente à celle que nous avons dans d'autres pays d'Asie
du Sud-Est (1,5 % en moyenne), avec lesquels nous n'avons pas les mêmes liens
historiques », a insisté la ministre.

La deuxième priorité française
concerne les échanges commerciaux. « Il y a un déséquilibre de notre
relation commerciale, à notre détriment ». En 2012, les importations
françaises ont été de 2,69 milliards d'euros contre 613,5 millions d'euros
seulement d'exportations vers le Vietnam.

 

Parallèlement, une centaine
d'entreprises françaises étaient en visite dans le cadre d'un forum d'affaires
bilatéral organisé à l'occasion du lancement de l'Année de la France au Vietnam. « Il faut que la France soit plus présente au Vietnam. Dans le
domaine des infrastructures et de l'aménagement urbain, notamment, il y a une
excellence française », a souligné la ministre.

En entretien restreint, Nicole
Bricq et le ministre vietnamien du Plan et de l'Investissement ont évoqué des
projets concrets, dont celui du métro de Hanoï, un chantier pour lequel la
France a injecté près de 250 millions d'euros. « Le Vietnam veut bénéficier de
transferts de compétence, d'assistance technique et de transferts
technologiques et il est bien normal que la France l'aide », a dit la ministre.


Patrice Belleville, à Hanoï

Pour prolonger

Lire Guide business Vietnam 2013, publié le 4 avril 2013 (Le Moci, numéro double 1935-1936). Pour vous le procurer, cliquez ici

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >