fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • LE SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X
X

Entreprises & secteurs

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Chine   •   Union européenne   •   France   •   Entreprises   •   Export   •   Bpifrance Inno Generation   •   Infrastructures   •   CCI   •   Pérou   •   Énergies renouvelables   •   
11 juillet 2011

Lafarge peut de nouveau exploiter les mines du Nord-est de l’Inde

La Cour suprême indienne a autorisé le géant français Lafarge à reprendre ses activités dans le Nord-est de l'Inde, dans l’Etat Meghalaya, après 17 mois d'interdiction pour des raisons environnementales, informe le site Aujourd'hui l'Inde. Lafarge exploitait les cent hectares de mines de calcaire indiennes depuis 2006, mais en 2010, un groupe d'activistes locaux, le Shella Action Committee, avait déposé une pétition dénonçant les impacts environnementaux et le fait que la firme n'avait pas les autorisations nécessaires à l'exploitation d'une zone forestière. La Cour suprême a montré que l'entreprise avait obtenu les autorisations du ministère de façon légitime et qu'elle ne savait pas que la zone était forestière - et donc protégée.

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >