X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met a votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les jeudis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des sorties guides métiers et pays (bi-mensuelles), et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI:

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès du Moci
    et nos formations

CODE DE SECURITE :

captcha

Jordanie | Données Générales

Conjoncture économique, principaux secteurs d'activité, commerce extérieur, contexte politique, conditions de vie, santé, sécurité


Données générales Carte de Jordanie

Capitale : Amman

Heure locale :
Il est %H:%M à Amman

Taux de change au :

Prévision de croissance du PIB : 3,3% en 2017

Stocks d'IDE : 32 148 millions USD en 2016

Risque pays : Consultez l'analyse risque-pays de Jordanie proposée par Crecimundi.

Liberté économique :
Note : 66,7/100
Classement : n.c.
Rang mondial : 53
Rang régional : 5

Carte de la Liberté Economique dans le monde
Source : Indice de liberté économique 2017, Heritage Foundation

Présentation

Conjoncture économique

La Jordanie est une économie émergente de taille modeste, tirée par les services financiers - la première banque arabe est jordanienne - mais aussi le tourisme, le commerce et l'immobilier. Disposant de peu de ressources naturelles (absence d’hydrocarbures, pénurie d’eau), la Jordanie est l’un des pays de la région les plus engagés dans les réformes (privatisations, réformes fiscales, ouverture du secteur bancaire, etc.). Les trois principales richesses du pays sont le phosphate, la potasse et le calcaire. La croissance jordanienne reste modeste et s'est élevée à 2% du PIB en 2016, ce qui pourrait néanmoins être considérée satisfaisante au vu des conflits régionaux. En 2016, l'économie a été essentiellement soutenue par la consommation publique et privée. La croissance devrait atteindre une moyenne de 2,6% selon les prévisions de la Banque mondiale pour la période 2017-2019.

La Jordanie a connu un afflux massif de réfugiés, essentiellement syriens (1,3 millions de réfugiés selon les estimations). Cet afflux est source de pressions économiques, sociales et démographiques et le pays a décidé de fermer ses frontières, par crainte d'une infiltration djihadiste. Le tourisme et les investissements sont en diminution. En outre, le commerce vers l'Irak et la Syrie est fortement compromis. Pour aider la Jordanie à surmonter ces défis,les projets d'aide internationale ont augmenté en 2016 après que le pays a présenté le projet "Jordan Compact" qui a pour but d'améliorer l'intégration des réfugiés. Ainsi, l'aide annuelle américaine a été portée à 1,275 milliards USD et les donateurs internationaux ont apporté 1,7 milliards USD via un plan d'aide sur trois ans. En outre, l'Union européenne a décidé de faciliter certaines exportations jordaniennes. Depuis 2016, le pays bénéficie également des nouveaux prêts du FMI de 723 millions USD et de la Banque mondiale (prêt de 300 millions USD). L'intensification du conflit pèse sur le tourisme, les exportations et l'investissement. Cette tendance s'est renforcée depuis la première attaque perpétrée par l'EI sur le sol jordanien en décembre 2016. Malgré cette situation préoccupante, l'économie a fait preuve de résilience, notamment grâce à la bonne santé des secteurs financiers, de la communication et des transports. Néanmoins, le pays a souffert du ralentissement économique des pays du Golfe qui a entraîné une diminution des transferts de fonds des travailleurs expatriés. Si cette tendance se poursuit en 2017, les réserves de change du pays diminueront. En 2016, l'inflation a été négative, à cause de la faiblesse des cours des matières premières et de la stagnation économique. Toutefois, elle devrait nettement remonter en 2017 avec la reprise des cours du pétrole. Le déficit public a continué à diminuer en 2016, grâce notamment à la fin des subventions énergétiques et la faiblesse des cours du pétrole. Néanmoins, les salaires et les dépenses militaires ont augmenté. Pour 2017, l'Etat jordanien entend financer ses dépenses d'investissement en augmentant certaines taxes et en supprimant plusieurs niches fiscales. Ces investissements concernent notamment un programme de liaison entre la Mer Rouge et la Mer Morte. Son lancement est prévu en 2018 tandis que d'autres investissements devraient être entrepris dès 2017 dans le cadre de l'ambitieux plan de développement Vision 2025, démarré en 2015.

Outre la crise humanitaire et financière causée par l'afflux de réfugiés syriens, la Jordanie souffre d'un taux de chômage élevé et en augmentation (15,8% en 2016), un fort taux de pauvreté et d'importantes inégalités. Toutefois, le développement de la Jordanie bénéficie de l’aide internationale, car le pays a su devenir un élément stabilisateur du Proche et Moyen-Orient en assurant la stabilité de ses frontières.


Principaux secteurs d'activité

L'agriculture représente 4,2% du PIB et emploie 1,8% de la population active. Le manque d'eau constitue un obstacle au développement de l'agriculture. Les principales récoltes sont le blé, l'orge, les lentilles, les tomates, les aubergines, les agrumes, les olives et les raisins. Les phosphates et le potassium sont les seules ressources naturelles exploitées du pays. Six gisements d'uranium, identifiés ces dernières années, restent à ce jour non exploités alors qu'ils représentent 3% des réserves mondiales.

L'industrie (principalement pharmaceutique) et l'exploitation minière contribuent à 29,6% du PIB et emploient 18,5% de la population active, proportion qui a augmenté ces dernières années. L'industrie manufacturière, qui reste plutôt limitée, est dominée par les textiles, secteur actuellement en crise à cause de la concurrence internationale.

Le secteur tertiaire, qui emploie 79,6% de la population active, contribue à 66,2% du PIB. La Jordanie est particulièrement active dans le domaine des technologies de communication et des services financiers. Les secteurs de la distribution et des infrastructures touristiques contribuent aussi de manière importante au PIB, bien qu'ils aient connu un ralentissement au cours de ces dernières années. Les secteurs de la construction et des transports sont en plein essor. Le gouvernement encourage également les secteurs des nouvelles technologies de l'information et du tourisme.


Plus d'informations sur la page "Market Analyses about Jordan" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.


Commerce extérieur

La Jordanie est très ouverte au commerce extérieur, qui représente 98% du PIB (Banque mondiale, 2015). La Jordanie est membre de l'OMC et le pays a signé un accord de libre-échange avec les Etats-Unis en 2001 qui a supprimé les droits de douane sur la majorité des biens et services depuis 2010. La Jordanie a aussi signé un Accord d'Association avec l'UE. En 2016, l'UE a annoncé qu'elle faciliterait l'entrée des exportations jordaniennes afin de soutenir l'économie et l'intégration des réfugiés syriens. En 2010, la Jordanie a signé un accord avec la Turquie, la Syrie et le Liban, afin de créer une zone de libre-échange assurant la liberté de circulation des biens et des personnes entre ces quatre pays du Proche Orient. Actuellement, cet espace souffre fortement de la situation sécuritaire dégradée, le commerce vers la Syrie et l'Irak étant fortement perturbé. En 2017, le gouvernement jordanien explore d'autres routes potentielles pour exporter sa production agricole, traditionnellement dirigée vers la Syrie et l'Europe. L'exportation vers les pays du Golfe semble être une alternative crédible. Par ailleurs, un projet d'oléoduc permettant d'acheminer le pétrole irakien vers le port jordanien d'Aqaba est en discussion.

La Jordanie affiche un déficit structurel de la balance commerciale, lié à sa dépendance vis-à-vis des hydrocarbures. En 2016, les exportations ont diminué plus fortement que les importations. Cependant, la facture des importations d’énergie s'est réduite grâce à la mise en service en 2015 d’une unité de liquéfaction de gaz naturel à Aqaba et à la baisse des cours internationaux des hydrocarbures. Comme en 2015, le déficit commercial a continué à se résorber en 2016. Cependant, les exportations jordaniennes ont été perturbées par les conflits syriens et irakiens.

En termes d'exportation, les principaux clients du pays sont les Etats-Unis, l'Irak, l'Inde, l'Arabie Saoudite et l'Inde. Les biens principalement exportés sont les engrais, les produits pharmaceutiques (75% de leur production sont exportés), les accessoires d'habillement et de vêtement et les végétaux comestibles. La Jordanie est aussi l'un des cinq plus grands exportateurs de phosphate. Pour les importations, ses principaux fournisseurs sont l'Arabie Saoudite, la Chine, les Etats-Unis et l'Inde. La Jordanie importe principalement des carburants minéraux et du pétrole, des véhicules, des machines et des équipements électriques et électroniques.


Plus d'informations sur la page "How to Export to Jordan" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.


Le contexte politique

Le pouvoir exécutif
Le chef de l'Etat est le Roi. La monarchie est héréditaire. Le Roi détient le pouvoir exécutif.  Il signe et exécute toutes les lois. Il nomme et peut renvoyer tous les juges par décret, approuve les amendements de la constitution, déclare la guerre. Le Roi nomme le Premier Ministre qui est le chef du gouvernement, pour un mandat dont le terme n'est pas défini. Le Conseil des Ministres, dirigé par le Premier Ministre est nommé par le Roi.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif est bicaméral. Le parlement est constitué de la Chambre des Notables (chambre haute) : 55 membres nommés par le Roi pour quatre ans ; et de la Chambre des Représentants (la Chambre basse) qui compte 110 membres élus au suffrage universel sur la base d'une représentation proportionnelle pour quatre ans. Le droit de veto du Roi peut être supplanté par une majorité des deux tiers des deux chambres de l'Assemblée nationale. Les Jordaniens ont des droits politiques limités. Les premières élections parlementaires en 22 ans ont eu lieu en novembre 1989.
Les principaux partis politiques
La Jordanie est une monarchie absolue et le parlement n'y joue qu'un rôle limité dans le gouvernement du pays. Les partis politiques n'ont été légalisés dans le pays qu'en 1992. La scène politique est dominée par le Front d'Action Islamique, un parti d'opposion de centre-droit, branche jordanienne des Frères Musulmans. Le parti a cependant boycotté les deux dernières élections et ne détient aucun siège au parlement. La politique est - dans les faits - plus l'affaire des familles et des tribus que des partis. Les plus importants d'entre eux sont les formations pro-gouvernementales :

- Le Parti Islamique Centriste : centre, modéré, en faveur des réformes sociales
- Une Jordanie plus forte
- Patrie
- Le Parti d'Union Nationale

Chefs de gouvernement :
Roi : ABDALLAH II (depuis février 1999) – héréditaire
Premier Ministre : Hani AL-MULKI (depuis le 29 mai 2016) - Indépendant
Les prochaines élections
Chambre des députés: janvier 2017

Les conditions de vie

Santé et sécurité

Les précautions sanitaires
Un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé des voyageurs âgés de plus d'un an en provenance de zones infectées.
Les baignade en eau douce exposent au risque de bilharziose urinaire (ou schistosomiase). La baignade est envisageable quand un avis fiable sur l'endroit est disponible. La bilharziose est particulièrement présente dans la vallée du Jourdain. Les conditions d'hygiène n'étant pas particulièrement bonnes, il faut éviter de boire l'eau du robinet, de manger des crudités et de consommer des aliments crus ou mal cuits.
En cas de séjours en zone rurale, il faut se munir de répulsifs pour éviter d'éventuelles piqûres de phlébotomes qui peuvent transmettre la fièvre à phlébotomes (leishmaniose).
Pour plus d'information sur les conditions sanitaires
Site de l'Organisation Mondiale de la Santé
Consultez les conseils aux voyageurs du ministère français des affaires étrangères.
Pour plus d'information sur les conditions de sécurité
Consultez les conseils aux voyageurs du ministère français des affaires étrangères.
Contacter votre ambassade
Ambassade de France en Jordanie
 

Les numéros d'urgence

Ambulance 199
Pompiers 199
Police 191
Protection civile 198
Police de la circulation 190
Police des autoroutes 534-3402

Décalage horaire et climat

L'heure qu'il est en ce moment
Il est %H:%M à Amman
L'heure d'été
Heure d'été de mars à septembre

Carte des zones de décalage horaire

Fuseau(x) horaire
 
Le type de climat
La température estivale à Amman est de 26°C en moyenne mais peut atteindre 49°C dans certaines zones, l'hiver la température moyenne est de 7°C.
Pour plus d'informations
Site du département météorologique jordanien (en anglais).
Guide de voyage sur la Jordanie.
Site météorologique jordanien.

Niveau moyen des températures et des précipitations

 
Climat

Les ressources utiles

Trouver un appartement
Site d'annonces de locations.
Blog d'expats signalant les annonces immobilières

Agence Arkadia
Agence Abdoun
Trouver un emploi
Annuaire de sites de recrutement
Site de recrutement de Gulf Talent.

Télécommunication

Les codes internationaux
Pour contacter un correspondant à l'étranger vous devrez composer : le préfixe international + l'indicatif + le numéro d'appel de votre correspondant (sans le 0 au début).
Pour appeler en Jordanie depuis la France, composer le 00 (ou +) +962.
Pour appeler en France depuis la Jordanie, composer le 00 (ou +) 33.
L'utilisation des téléphones portables
GSM
Suffixe internet
.jo