X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met a votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les jeudis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des sorties guides métiers et pays (bi-mensuelles), et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI:

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès du Moci
    et nos formations

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
En savoir +

Algérie | Données Générales

Conjoncture économique, principaux secteurs d'activité, commerce extérieur, contexte politique, conditions de vie, santé, sécurité


Données générales Carte d'Algérie

Capitale : Alger

Heure locale :
Il est %H:%M à Alger

Taux de change au :

Prévision de croissance du PIB : 0,6% en 2018

Stocks d'IDE : 27 778 millions USD en 2016

Risque pays : Consultez l'analyse risque-pays d'Algérie proposée par Crecimundi.

Liberté économique :
Note : 46,5/100
Classement : n.c.
Rang mondial : 172
Rang régional : 14

Carte de la Liberté Economique dans le monde
Source : Indice de liberté économique 2017, Heritage Foundation

Présentation

Conjoncture économique

La croissance de l'Algérie a atteint 3,6% en 2016. Depuis 2014, l'Algérie souffre fortement de la chute des cours du pétrole, qui constitue 98% des recettes d'exportation et 60% du budget. Pour faire face à ce problème, l'Etat s'est efforcé de diminuer les importations, qui coûtent environ 60 milliards USD chaque année. Le FMI prévoit une croissance en légère diminution en 2017.

Face à la chute des cours des hydrocarbures et à l'insuffisante diversification économique, en 2016 l'Algérie a puisé dans ses réserves de change et dans son Fonds de régulation des recettes (FRR), créé en 2000 pour parer aux fluctuations des cours mondiaux des hydrocarbures. Malgré la baisse actuelle, le secteur pétrolier algérien a réalisé de relativement bonnes performances en 2016, de même que les services et les secteurs liés à la consommation. En 2016, l'inflation a significativement augmenté en Algérie (5,9%), à cause de la dépréciation de la monnaie nationale par rapport au dollar et de la levée des subventions sur l'énergie. En outre, le déficit public, qui augmente régulièrement, aurait atteint 15% en 2016. Le FRR pourrait se tarir en 2017. Les réserves de change ont également diminué de 179 à 121,9 milliards USD entre 2014 et fin septembre 2016. Le gouvernement, qui a longtemps tenté de minimiser les risques liés à la réduction des recettes pétrolières, a commencé à tenter de limiter ses dépenses en 2016, gelant ainsi des projets d'infrastructures. Néanmoins, le soutien à la consommation par le biais de subventions est resté de mise en 2016. Le budget de 2017 introduit des mesures d'austérité susceptibles de peser sur les dépenses des ménages tandis que la politique de redistribution des ressources est considérée comme étant nécessaire pour maintenir la paix sociale. Le début de remise en cause des mesures sociales a provoqué des mouvements sociaux en 2016. Afin de diversifier son économie, l'Etat algérien entend également développer les énergies renouvelables. Pour cela, l'Etat a emprunté 900 millions USD à la Banque africaine de développement (BAD) alors qu'il rechignait jusqu'alors à emprunter sur les marchés internationaux. L'Etat veut également développer massivement 18 filières industrielles, relancer l'industrie et stimuler l'emploi pour son programme 2016-2019. L'Algérie tente également de développer l'investissement privé afin de le substituer aux investissements publics massifs. Enfin, si l'année 2015 avait été particulièrement chargée sur le plan politique, notamment à cause de l'état de santé du vieillissant président Abdelaziz Bouteflika, 2016 a été plus calme. Le président algérien, qui a décidé d'un remaniement ministériel courant 2016, a tout de même été hospitalisé durant l'automne. Finalement, la coalition au pouvoir (FLN et RND) a finir par l'emporter les élections législatives de mai 2017, marquées par un très faible taux de participation (35%).

Selon les estimations, le taux de chômage en Algérie a atteint 10% en 2016. Certains soutiennent qu'il avoisinerait plutôt les 20%. Il est plus marqué chez les jeunes et les femmes. De grandes disparités existent entre les conditions de vie des citadins et des ruraux. Enfin, l'instabilité causée par l'activité de groupes islamistes radicaux aux frontières algériennes représente toujours un risque.


Principaux secteurs d'activité

L'agriculture contribue à environ 13% du PIB et emploie 10,8% de la population active. Les principales cultures sont le blé, l'orge, l'avoine, les agrumes, la viticulture, les olives, le tabac et les dattes. L'Algérie est un grand producteur de liège et un important éleveur de bétail.

L'industrie contribue à 39% du PIB, en baisse marquée ces dernières années, et emploie près du tiers de la population active. Le secteur du pétrole et du gaz représente la majorité des recettes budgétaires et la quasi-totalité des recettes d'exportation. L'Algérie est le deuxième plus grand exportateur de gaz du monde. Elle est classée au 11ème rang pour les réserves pétrolières et au 7ème pour les réserves prouvées de gaz. Les minerais extraits en quantité significative sont le fer, le plomb, le phosphate, l'uranium, le zinc, le sel et le charbon. Les principales activités du secteur manufacturier sont la préparation industrielle des aliments, le textile, les produits chimiques, les métaux et les matériaux de construction. Traditionnellement, l'Algérie importe les produits pharmaceutiques dont elle a besoin. Depuis quelques années, ces importations diminuent tandis que la production locale augmente fortement.

Le secteur tertiaire contribue à près de 48% du PIB et emploie près de 60% de la population active. La part des services dans le PIB a augmenté.


Plus d'informations sur la page "Market Analyses about Algeria" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.


Commerce extérieur

L'Algérie est une économie ouverte, où le commerce extérieur représente 58% du PIB (2016, Banque mondiale).

Historiquement excédentaire, la balance commerciale algérienne a vu son excédent diminuer fortement depuis 2012. Depuis 2015, la balance commerciale est déficitaire selon le ministère algérien des Finances. Cela s'explique par une forte baisse des exportations d'hydrocarbures, qui représentent la quasi-totalité des exportations. Les recettes ont drastiquement diminué avec la chute du cours du pétrole. Cette tendance s'est accentuée en 2016 et le déficit commercial a dépassé 17 milliards USD, avec une baisse continue des exportations.

Les importations ont diminué en 2016 à un rythme moins élevé que celui des exportations bien que l'Etat algérien tente depuis 2015 de piloter la diminution des importations et de réduire sa vulnérabilité aux coûts des importations de produits industriels. Par exemple, le lancement de la construction d'un complexe sidérurgique devrait permettre de diminuer les importations d'acier.

Les principaux partenaires commerciaux de l'Algérie sont l'Union européenne, les pays de l'ALENA (Accord de Libre Échange Nord-Américain réunissant les États-Unis, le Mexique et le Canada) et la Chine. L'Algérie importe essentiellement des biens d'équipement, des produits alimentaires et des biens de consommation. Le pays exporte presque exclusivement du pétrole, du gaz et des produits dérivés. Les clients principaux des exportations de l'Algérie sont les pays de l'Union européenne, qui importent principalement du pétrole. En outre, l'Algérie tente de renforcer ses relations commerciales avec les pays d'Afrique subsaharienne.


Plus d'informations sur la page "How to Export to Algeria" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.


Le contexte politique

Le pouvoir exécutif
Le Président de la République est le chef de l'Etat. Il est élu au suffrage universel direct pour 5 ans. Il nomme le Premier Ministre et son gouvernement sur proposition du Premier Ministre. Le Premier Ministre fixe le montant des dépenses et recettes de l’Etat, et prépare une partie des projets de loi.

Le parlement a voté une loi début 2016 qui rétablit une limite de deux mandats pour le président. Suite à cette réforme, le président devra également consulter avec le parlement pour choisir un premier ministre.

Le pouvoir législatif
Le parlement est composé du Conseil de la Nation et de l’Assemblée Populaire Nationale. Les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect pour 6 ans (renouvelable tous les 3 ans). Les députés sont élus au suffrage universel direct. Ils examinent successivement les projets et propositions de loi, votent les lois et contrôlent le gouvernement.

Le parlement a voté une loi début 2016 qui augmente les pouvoirs du parlement.

Les principaux partis politiques
À la suite de la libéralisation de la loi électoral en 1997, des dizaines de partis politiques ont fait irruption dans la sphère parlementaire. Cependant, la majorité du pouvoir politique est toujours détenu par le part présidentiel, le Front de Libération Nationale (FLN). Les seuls partis à obtenir plus de 10 % des suffrages sont :

- Le Front de Libération Nationale (FLN) : gauche, détient environ la moitié des sièges au parlement; fut un temps le seul parti autorisé par la loi.
- Le Rassemblement National Démocratique (RND) : centriste, libéral; créé à l'origine par le pouvoir militaire comme alternative politique, mais toujours très proche des positions du FLN
- Alliance de l'Algérie Verte : Coalition Islamiste formée en 2012, vise à remédier au refus apparent du gouvernement de mener des réformes, se compose de plusieurs mouvements, dont le Mouvement de la Société pour la Paix (Hamas), le Mouvement de la Renaissance Islamique (Ennahda), et le Mouvement pour la Réforme Nationale (Islah).

Il existe de nombreux autres partis, dont aucun ne détient plus de 5 % des sièges au parlement.

Certains partis ont boycotté les élections présidentielles de 2014.

Chefs de gouvernement :
Président : Abdelaziz Bouteflika (depuis avril 1999, réélu en avril 2004 et en avril 2009) – FLN
Premier Ministre : Abdelmalek SELLAL (depuis le 28 avril 2014) – FLN
Les prochaines élections
Assemblée Populaire Nationale : 2022
Elections présidentielles : avril 2019

Les conditions de vie

Santé et sécurité

Les précautions sanitaires
Un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé des voyageurs âgés de plus d'un an en provenance de zones infectées.

Les risques sanitaires sont faibles, hors maladies liées au manque d'hygiène (typhoïdes, hépatite A, diarrhées...). Il est souhaitable que le voyageur soit vacciné contre la typhoïde et les hépatites A et B. Evitez de boire l'eau du robinet ou des boissons non industrielles. Evitez de consommer des légumes qui n'ont pas été lavés, pelés ou cuits et, si vous consommez de la viande, préférez les plats bien cuits (couscous, tajines, méchouis).
Les hôpitaux internationaux
La société britannique d'assurance médicale Bupa indique la clinique El-Bordj (à côté d'Alger), comme point de référence.
Pour plus d'information sur les conditions sanitaires
Les pages d'information sur le site de l'Organisation Mondiale de la Santé
Consultez les conseils aux voyageurs du ministère français des affaires étrangères.
Pour plus d'information sur les conditions de sécurité
Les "Travel report" du Ministère des Affaires Etrangères canadien
Consultez les conseils aux voyageurs du ministère français des affaires étrangères.
Contacter votre ambassade
Ambassade de France en Algérie
 

Les numéros d'urgence

Police secours 17
Samu Alger +213 21 23 63 81
Protection Civile 14
Centre antipoison +213 21 97 98 98

Décalage horaire et climat

L'heure qu'il est en ce moment
Il est %H:%M à Alger
L'heure d'été
Aucune.

Carte des zones de décalage horaire

Fuseau(x) horaire
 
Le type de climat
Le climat est chaud et sec dans le sud. La température est moyenne dans le sud (27°C), mais elle atteint très souvent les 40°C en été. La température moyenne dans le nord (21°C). La saison des pluies s'étale de mi-septembre à mi-mai.
Pour plus d'informations
Office National de la Météo algérien

Niveau moyen des températures et des précipitations

 
Climat

Les ressources utiles

Hôtels
5 étoiles à Alger
Hôtel El-Djazaïr, Hôtel El-Aurassi, Hôtel Sofitel, Grand Hôtel Mercure, Hilton Hotel.
Hôtels
5 étoiles hors capitale
Hôtel Sheraton Club des Pins (région d'Alger), Hôtel Sheraton (Oran), Hôtel Royal (Oran)www.starwoodhotels.com/sheraton/property/overview/index.html
Hôtel
4 étoiles à Alger
Lounge Hôtel
Hôtels
4 étoiles dans la région d'Alger
Hôtel El-Riadh, Hôtel El-Marsa, Hôtel Safir Mazafran , Hôtel Dar Diaf Bouchaoui
Hôtels
4 étoiles à Annaba
Hôtel le Majestic
Trouver un appartement
Les Pins Immobilier
Icosium Immobilier
Le site algérien des annonces immobilières

Le site immobilier de particulier à particulier
Annonces immobilières en Algérie
Trouver un emploi
Site de recrutement en Algérie
Algérie Emploi

Télécommunication

Les codes internationaux
Pour contacter un correspondant à l'étranger vous devrez composer : le préfixe international + l'indicatif + le numéro d'appel de votre correspondant (sans le 0 au début).
Pour appeler en Algérie depuis la France, composer le 00 (ou +) +213.
Pour appeler en France depuis l'Algérie, composer le 00 (ou +) 33.
L'utilisation des téléphones portables
GSM
Suffixe internet
.dz