X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met a votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les jeudis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des sorties guides métiers et pays (bi-mensuelles), et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI:

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès du Moci
    et nos formations

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
En savoir +

Panama | Données Générales

Conjoncture économique, principaux secteurs d'activité, commerce extérieur, contexte politique, conditions de vie, santé, sécurité


Données générales Carte du Panama

Capitale : Panama City

Heure locale :
Il est %H:%M à Panama

Taux de change au :

Prévision de croissance du PIB : 6,1% en 2018

Stocks d'IDE : 44 839 millions USD en 2016

Risque pays : Consultez l'analyse risque-pays de Panama proposée par Crecimundi.

Liberté économique :
Note : 66,3/100
Classement : n.c.
Rang mondial : 54
Rang régional : 9

Carte de la Liberté Economique dans le monde
Source : Indice de liberté économique 2017, Heritage Foundation

Présentation

Conjoncture économique

Avant la crise financière, le Panama enregistrait le taux de croissance le plus élevé d’Amérique latine. Le pays a bien résisté à la crise mondiale, le ralentissement ayant eu pour effet bénéfique de mettre fin à la tendance du gouvernement de surinvestir dans de grands projets d’infrastructures, qui avait provoqué une surchauffe de l’économie. Depuis, le pays a connu une période de croissance durable (entre 6 et 11%), portée par la demande domestique. Néanmoins, le PIB a vu son taux de croissance diminuer depuis 2013, s’élevant à 5,8% en 2015. En 2016, le taux de croissance était de 4,9%, inférieur aux prévisions du FMI (5,2%). La prévision de croissance du PIB est de 5,4% pour 2017, et devrait augmenter légèrement à 5,5% en 2018.

Le Président Juan Carlos Varela, élu en 2014, a mis en place des mesures anti-corruptions plus strictes que son prédécesseur, ce qui a permis l’arrestation de nombreux anciens dirigeants politiques. Le pays, traditionnellement connu pour être un paradis fiscal, tente depuis de consolider la réglementation de son système bancaire, notamment en faisant preuve de transparence et coopération avec les autorités judiciaires. Cependant, le scandale des Panama Papers a démontré les limites de ces réformes. Suite à cette crise, le Président Varela a annoncé avril dernier que le Panama appliquerait la norme OCDE d'échange automatique de renseignements relatifs aux comptes financiers en matière fiscale.

Malgré une baisse des investissements publics en termes d’infrastructures depuis l’ère du président Ricardo Martinellli – pendant laquelle le gouvernement a stimulé l’investissement au moyen de pots-de-vin et de procédés de surfacturation automatique – les investisseurs étrangers affluent toujours au Panama. Le projet d’élargissement du Canal de Panama a été retardé, mais il a été finalement inauguré le 26 juin 2016, pour un coût total de 5,3 milliards EUR (soit 10 à 15% du PIB panaméen). Un nouveau projet de réhabilitation urbaine à Colon a été lancé avec un budget de 500 millions USD, ainsi qu’un gros projet de construction d’une seconde ligne de métro dans la capitale. Tout cela devrait maintenir le taux de croissance du PIB élevé en 2017 et 2018, avant qu'un ralentissement américain en 2019 ne frappe l'économie.

Les dépenses publiques restent sous pression : l’endettement de l’Etat atteignait 37% du PIB en 2016 (passant de 20,2 milliards USD à 21,6 milliards USD). La balance des transactions courantes est structurellement en déficit, même si ce déficit s’est réduit de 12,2% du PIB en 2012, à 9,6% en 2016. A moyen terme, une réforme fiscale est prévue et vient s’ajouter à un plan de consolidation de l’administration fiscale. Par ailleurs, le déficit fiscal a été réduit à 2% du PIB en 2016. La balance commerciale est toujours impactée par l’importance des importations, et le pays reste exposé à l’instabilité macroéconomique en Amérique du Nord et du Sud. En 2016, l’inflation était faible (2%) et devrait atteindre 1,7% d'ici la fin de 2017 et 1,9% pour 2018.

Malgré des progrès significatifs, la pauvreté au Panama touche encore 22% de la population - avec 10% de la population touchée par la pauvreté extrême - le pays reste un des plus inégalitaires en Amérique Latine. Le taux de chômage (5,6% en 2016) est en train de croître depuis 2012, alors que l’économie informelle concerne toujours 40% des actifs. Des tensions sociales ont vu le jour à l’occasion du projet de barrage Barro Blanco, opposant la population autochtone à la compagnie hondurienne Genisa ainsi que deux banques européennes. La popularité du président Varela a chuté de 37% en juin 2016, mais a recommencé à croître depuis et a atteint 47% en avril 2017. 


Principaux secteurs d'activité

L'agriculture représentait 2,7% du PIB en 2016, et employait 17% de la population active. Le Panama produit majoritairement des bananes et autres fruits et légumes, du maïs, du sucre, du riz, du café, du bois destiné à la construction, du bétail et des crevettes. Le Panama a des ressources naturelles limitées, étant principalement pourvu en bois, cuivre et or.

Le secteur industriel est modérément developpé et contribue au PIB seulement à hauteur de 14,3%. Les activités industrielles principales du pays sont: la fabrication industrielle d'aliments, de produits laitiers, la raffinerie de sucre, la fabrication de vêtement, des produits pétroliers, des produits chimiques, le papier et autres dérivés ainsi que l'industrie des meubles et la construction.

L'économie de Panama, basée sur le dollar, dépend majoritairement du secteur des services, bien développé, qui représent 83% du PIB et emploie deux tiers de la population active. Ce secteur inclut les opérateurs du Canal de Panama, la logistique, les activités bancaires, la zone de libre échange de Colon (hub pour les investissements étrangers et la manufacture), l'assurance, les ports à conteneurs, l'immatriculation de navire et le tourisme.


Plus d'informations sur la page "Market Analyses about Panama" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.


Commerce extérieur

Le Panama est un pays orienté principalement vers l'exportation et fortement dépendant du commerce. Son ratio du commerce extérieur au PIB est de 114% (OMC, dernières données disponibles). Le Pays possède plus d'un cinquième de la flotte marchande mondiale. La Zone de libre-échange de Colon, qui est la 2ème plus grande zone de libre-échange du monde derrière Hong-Kong, démontre l'ouverture du pays au commerce extérieur. Le projet d'élargissement du Canal de Panama pourrait permettre de doubler sa capacité et d'y faire naviguer des bateaux jusque-là trop larges, les Etats-Unis et la Chine étant les premiers usagers du Canal.

Le Panama exporte principalement des produits de la pêche et de la mer, des bananes, de l'or, des produits pétroliers, du sucre et du café. Les principaux clients du pays sont l'UE, les Etats-Unis, le Costa Rica, et la Chine. Le Panama importe essentiellement des biens d'équipement électriques et électroniques, du pétrole brut, des produits alimentaires, des produits chimiques, des véhicules et des produits pharmaceutiques. Les principaux fournisseurs du Panama sont les Etats-Unis, l'UE, la Chine, le Mexique et le Costa Rica.

La balance commerciale du Panama est structurellement très déficitaire, le déficit s'étant creusé de 16,7% entre 2015 et 2016. Fondée sur les services et l’ouverture au commerce international, l’économie panaméenne reste structurellement très dépendante de la conjoncture internationale et de la demande mondiale , qui devrait rester faible pour les années à venir.


Plus d'informations sur la page "How to Export to Panama" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.


Le contexte politique

Le pouvoir exécutif
Le Président est à la fois chef de l'Etat et chef du gouvernement. Il est élu au suffrage universel pour un mandat de cinq ans et détient le pouvoir exécutif, à savoir l'exécution de la loi et la direction des affaires courantes du pays. Il nomme également le Conseil des Ministres.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif au Panama est monocaméral. Le parlement, appelé Assemblée Nationale compte 78 sièges, et ses membres sont élus au suffrage universel pour cinq ans. La législature est une branche du pouvoir qui est l'égale de l'exécutif, et en est indépendante. Le pouvoir législatif appartient à la fois au gouvernement et à l'Assemblée Nationale.
Les principaux partis politiques
Le système politique du Panama fonctionne sur la base du multipartisme, les partis devant s'entendre pour former des gouvernements de coalition. Les principaux partis politiques du pays sont les suivants :

- le Parti Démocratique Révolutionnaire (PRD) : parti de centre-gauche ;
- Changement Démocratique (CD) : parti d'opposition de centre-droit, oeuvre au soutien d'une croissance économique durable et à l'amélioration des infrastructures
- Le Mouvement Nationaliste Républicain Libéral (MOLIRENA) : centre-droit, soutient les intérêts du secteur privé, allié au CD
- Le Parti Panamenista (PP) : populiste
Chefs de gouvernement :
Chef de l'Etat et du gouvernement : Président Juan Carlos VARELA (depuis le 1er juillet 2014) - Parti Panamiste
Les prochaines élections
Présidentielles : 2019
Législatives : 2019

Les conditions de vie

Santé et sécurité

Les précautions sanitaires
PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

- Toutes les zones rurales situées à moins de 1 800 mètres d'altitude sont impaludées, mais le paludisme reste rare dans les villes. Les souches présentes sont très résistantes à la chloroquine en Amazonie (zone 3) et moyennement résistantes dans le reste du pays (zone 2).

- La dengue est présente dans tout le pays, y compris en ville.

- La fièvre jaune est endémique dans la vallée du Magdalena, la cordillère orientale, la région d'Uraba, l'Orénoque, l'Amazonie et les contreforts de la Sierra Nevada.

- Les personnes souffrant de maladies respiratoire, cardiaque ou d'hypertension artérielle peuvent se trouver incommodées par l'altitude et touchées par le mal des montagnes. - La tuberculose est fréquente dans le pays.

Systématiquement :

- Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut permettre d'éviter une vaccination inutile. Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

- Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

Pour plus d'information sur les conditions sanitaires
Les prévisions météorologiques
Météoconsult
Consultez les conseils aux voyageurs du ministère français des affaires étrangères.
Pour plus d'information sur les conditions de sécurité
Ministère de commerce et de l'industrie
Consultez les conseils aux voyageurs du ministère français des affaires étrangères.
Contacter votre ambassade
Ambassade de France au Panama
 

Les numéros d'urgence

Police 104
Police Touristique 226.40.21 ou 270.24.67
Institut Panaméen de Tourisme, Direction des affaires juridiques 226.30.15 ou 226.70.00
Centre de réception des plaintes 262.69.79, 262.82.77 ou 266.60.77

Décalage horaire et climat

L'heure qu'il est en ce moment
Il est %H:%M à Panama
L'heure d'été
Le Panama est un pays tropical et la température est généralement uniforme tout au long de l'année. La température moyenne est de 27 degrés C.

Carte des zones de décalage horaire

Fuseau(x) horaire
 
Le type de climat
Le climat du Panama est très varié. Les montagnes sont à l'origine de trois types de climat : la zone tropicale humide de l'Atlantique, la zone tempérée de la Vallée Centrale et la zone tropicale du Pacifique caractérisée, elle, par des étés très chauds et des saisons pluvieuses très accentuées. Les températures moyennes annuelles varient de 32°C sur les côtes à 17°C dans les terres. La Vallée Centrale a une température moyenne de 20°C tout au long de l'année, que l’on qualifie d’éternel printemps. La proximité de l'équateur détermine deux saisons sur les côtes : une saison sèche de décembre à mai, que l'on appelle été. Une saison des pluies commence en avril ou en mai et se termine en décembre.
Pour plus d'informations
Météoconsult
La Météo

Niveau moyen des températures et des précipitations

 
Climat

Les ressources utiles

Trouver un appartement
Agence immobilière " ENCUENTRA 24 "

Compre o Alquile (in Spanish)
Trouver un emploi
Computrabajo
Estas Contratado

Télécommunication

Les codes internationaux
Pour contacter un correspondant à l'étranger vous devrez composer : le préfixe international + l'indicatif + le numéro d'appel de votre correspondant (sans le 0 au début).
Pour appeler au Panama depuis la France, composer le 00 (ou +) +507.
Pour appeler en France depuis Panama, composer le Les appels vers l'étranger dépendent du type d'abonnement téléphonique. (ou +) 33.
L'utilisation des téléphones portables
Suffixe internet
.pa