X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met a votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les jeudis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des sorties guides métiers et pays (bi-mensuelles), et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI:

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès du Moci
    et nos formations

CODE DE SECURITE :

captcha

Transports & logistique

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
4 février 2013

Le Port de Marseille-Fos relève la tête (communiqué)

france

L’optimisme souffle sur le port de Marseille-Fos. Le seuil du million de conteneurs a été en effet dépassé avec un total de 1,062 million evp, en hausse de 13 %."Troisième port européen après les hubs méditerranéens de Gioia Tauro (Italie) et Algesiras (Espagne) à connaître une hausse à 2 chiffres de son trafic de conteneur (Ndlr : + 118 Kevp), Marseille Fos a pleinement bénéficié en 2012 de l’effet réforme et ce, malgré la crise, annonce le port dans un communiqué. Fiabilité sociale, mise en service des 2 terminaux à conteneurs privés Fos 2XL et implantations logistiques ont permis une croissance de 16% de l’activité à Fos. »

Le trafic total du port en 2012 a toutefois fléchi de 3 %, à 86 millions de tonnes (85,79 Mt) en raison du recul des hydrocarbures : 53 millions de tonnes d’hydrocarbures ont transité par Fos, soit 11% de moins qu’en 2011. En cause : des arrêts techniques chez Total, la mise sous cocon de LlyondellBasell, l’activité discontinue de Cressier et l’abandon de l’alimentation par Fos pour Karlsruhe. Ces facteurs ont fait perdre au port 5,7 millions de tonnes de brut par rapport à 2011, selon le communiqué. Le GNL connaît de son côté une baisse de 20%, qui peut s’expliquer, selon le port, par la forte demande du Japon en gaz, la faible activité économique mais aussi par l’ouverture du gazoduc Nord Stream vers l’Europe. Seuls les échanges de raffinés augmentent (+4%), à l’import essentiellement, en compensation des difficultés du raffinage.

Les importations de biocarburants, de méthanol et de benzène constituent les moteurs de la croissance des vracs chimiques et alimentaires qui totalisent 3,6 millions de tonnes sur l’année soit une hausse de 10% par rapport à 2011. Le trafic de marchandises diverses a dépassé 17 millions de tonnes (17,22 Mt) en augmentation de 11%. Les trafics rouliers ont tout juste été à l’équilibre « avec une orientation à la baisse des échanges de remorques avec le Maghreb ». Enfin, l’activité conventionnelle, directement liée à celle d’ArcelorMittal, notamment à l’export, a connu un taux de croissance de 25% grâce à la reprise d’activité du deuxième haut fourneau (seul 1 haut-fourneau sur 2 fonctionnait en 2011).

Moci pratique

Les chiffres clés du port de Marseille-Fos et la présentation presse (pdf attachés).

Cet article vous intéresse?

Créez une alerte >

Transports & logistique