fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Spécial Rhône-Alpes : les raisons du “crash” d’Erai, selon les “privés” de l’accompagnement export

21 mai 2015


Dans son communiqué du 20 mai, l'OSCI (Opérateurs spécialisés du commerce international), qui regroupe les "privés" de l'accompagnement à l'international, tout en se positionnant comme solution pour assurer la "continuité du service" aux entreprises clientes d'Erai*, n'en profite pas moins pour joindre en annexe un réquisitoire en règle des "erreurs de gestion" de ses dirigeants et des faiblesses de la gouvernance que, selon l'organisation, "elle n'a cessées de dénoncer depuis des années", et qui, au-delà du jeu politique local, ont conduit au "crash final". Paradoxe ? L'exercice n'est pas sans arrière-pensée : au-delà de l'intérêt évident pour des segments d'activités de l'agence rhônalpine que certains de ses membres pourraient reprendre, le fait est que l'occasion est trop belle pour cette organisation qui se voit confortée dans la dénonciation de ce qu'elle considère comme une "concurrence déloyale" de la part d'agences publiques subventionnées. L'OSCI épingle par exemple "une ambiguïté public-privé constante",  avec une agence rhônalpine qui "était gérée « comme une entreprise», comme le disait son Président Daniel Gouffé" tout "en bénéficiant jusqu’à présent d’une subvention régionale de l’ordre de 7 M€ par an". Laquelle...

L'accès à la totalité de l'article (803 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé